Logo du site

Sciences de la vie et de la Terre

Recommandations pour la reprise : penser l’articulation présentiel-distanciel et l’évaluation au service de la poursuite du parcours

28 / 05 / 2020 | Sophie Pons | Michelle Rondeau-Revelle | Bénédicte Hare | Manuella Van Praet

La période qui débute est une nouvelle phase de transition, à penser en articulant la période de continuité et le retour progressif vers l’Ecole pour les élèves. Cet article vous propose quelques grandes recommandations, pour penser un projet collectif en SVT, permettant d’envisager la prochaine rentrée scolaire.

4 grands axes pour penser la reprise :
PNG - 112.2 ko

Voici ci dessous les principales pistes :

Devant l’essoufflement des élèves, à l’issue de cette période surtout consacrée à la stabilisation des acquis antérieurs, chacun ressent la nécessité d’accueillir les élèves, de renouer les liens, de proposer des approches nouvelles et de relancer la motivation des élèves pour ceux qui décrochent/ont décroché (voir article Renouer le lien).

Et ensuite, comment identifier les priorités pour les semaines à venir ?
Afin de faire les choix les plus judicieux pour vos élèves et selon votre contexte, il est possible de faire un bilan de la période de continuité par équipe ; ceci vous permettrait de fixer des objectifs prioritaires à viser en terme de compétences transversales et de points essentiels de la discipline qui mériteraient d’être retravaillés ou abordés (voici ici des propositions pour vous aider à cernes les essentiels en terme de notions au cycle 3 et cycle 4).

Avec la reprise, une difficulté réside dans le mise en œuvre d’un enseignement cohérent avec les premiers mois de l’année, en fonction des organisations choisies dans les établissements. La coordination entre les enseignants de la discipline semble donc nécessaire. On pourrait alors encourager la construction d’un projet d’équipe disciplinaire commun par niveau, que chacun met en œuvre en distanciel et/ou en présentiel. Ce projet d’enseignement commun unique et par niveau (objectifs- outils- consignes-productions) pourrait alors être adapté en distanciel (non reprise, possibilité de reconfinement) ou en présentiel (l’enseignant fait vivre le projet dans la classe). Cette recommandation permet de réaliser une seule préparation pour les enseignants et ainsi de diminuer leur charge de travail comme de permettre une adaptation du présentiel aux effectifs fluctuants ou aux horaires variables.

Il parait indispensable de se fixer des objectifs simples et atteignables. Le recours aux recommandations nationales par discipline (fiches pédagogiques DGESCO) est évidemment souligné, en les adaptant selon les progressions suivies depuis le début d’année (par exemple introduction d’une notion/stabilisation de la notion si déjà vue par certains).
Compte tenu du temps restant, il ne semble pas pertinent de démontrer ou faire construire les savoirs par les élèves (démarche habituelle) mais plutôt de s’assurer de la transmission des savoirs nécessaires à la poursuite réussie des études et de l’orientation. Dans ce contexte la modalité de classe inversée est à privilégier en demandant aux élèves individuellement ou de façon collaborative la conception de synthèse, d’argumentations, de réponses scientifiques à des questions ou problèmes ouverts, de cartes mentales, de quizz…
Vous trouverez ici des ressources sur la classe inversée, élaborées dans le cadre des TraAM.

Il semble important de ne pas multiplier le questionnement et les tâches à réaliser pour les élèves. On privilégiera donc la tâche à prise d’initiative unique (ex : argumenter cette affirmation) plutôt que des tâches simples ou des questionnaires multiples. Ceci permettra de travailler par compétences en associant dans une même activité des connaissances à mobiliser et des méthodes à réinvestir. On pourra ainsi choisir des compétences majeures pour la discipline et l’orientation à venir.

Dans le cadre de la reprise, le présentiel pourrait alors être un temps modulable en fonction des besoins des élèves et un moment privilégié pour le travail collaboratif (et non comme un temps d’apport par l’enseignant de connaissances ou de savoirs faire ce qui risque de creuser les inégalités entre les élèves restés chez eux et les autres). Des organisations proches de l’esprit de Devoirs faits ou de l’Accompagnement Personnalisé pourraient être envisagées. Les heures variables de présentiel pourraient ainsi être consacrées notamment à la différenciation, à l’automatisation des savoirs, à la métacognition et au travail réflexif sur les productions donc à la mise en place de moments d’évaluation formative voire formatrice (toute activité que l’on peut aussi proposer en distanciel lors d’activités décrochées avec des classes virtuelles ou des outils numériques d’aide).

L’évaluation du 3ème trimestre peut continuer, en privilégiant la visée formative.
La notation ne parait pas nécessaire.
Pour les classes à examen, seules les notes obtenues avant le confinement seront prises en compte (comme précisé dans les arrêtés et décrets publiés au JO du 28 mai 2020).

Le suivi du travail des élèves, pendant le confinement et en mai-juin, permettra d’alimenter des appréciations les plus explicites possibles en direction des familles et pour les examens : dans cette appréciation, il sera pertinent de parler de la progression des compétences des élèves, d’alimenter la réflexion pour le projet futur de chaque élève, de valoriser l’investissement important de ces derniers. Les axes à mettre en avant dans les appréciations peuvent se penser dans le cadre du projet d’équipe évoqué pour le présentiel/distantiel.
Il semble important, pour toutes les classes, de trouver le moyen de valoriser les élèves qui se sont particulièrement investis dans la continuité pendant le confinement d’une part, et en mai-juin d’autre part dans les activités qui leur seront proposées. Cet investissement peut avoir en effet eu un réel impact en terme de progrès pour ces élèves. Les appréciations pourraient donc avoir aussi cet objectif, elles pourraient ainsi permettent de souligner les progrès réalisés auprès de l’élève et sa famille. Elles permettront en plus, pour les classes à examen, de les porter à la connaissance du jury d’harmonisation, qui pourrait ainsi en tenir compte pour l’obtention du diplôme.

Vous pouvez retrouver ces pistes et les approfondir en suivant le parcours Magistere proposé en auto inscription dans l’académie de Créteil :
https://magistere.education.fr/ac-creteil/course/view.php?id=12337

Ces propositions propres en SVT sont en particulier accessibles dans la partie "Organiser les apprentissages et ajuster les contenus" de ce parcours Magistere.

 

Articles les plus lus

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
"courbes"

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Réalisation éclair d’une maquette pour illustrer la réplication de l’ADN.