Sciences de la vie et de la Terre

Accompagnement SVT Seconde

01 / 01 / 2012 | Patrice Nadam


Le Centre régional de documentation pédagogique (CRDP) de Lorraine propose une banque de ressources en ligne permettant d’accompagner l’élève et le professeur tout au long de la classe de seconde dans le cadre du cours ou des heures d’accompagnement personnalisé.

Accès au site de présentation
Accès au site de présentation

Suite à la publication de notre article, certaines modifications ont été réalisées en mars 2012. Ceci prouve la réactivité de l’équipe de développeurs. Voici les détails de ces mises à jour communiqués par Christophe MARCINIAK, chargé du développement d’Accompagnement SVT seconde :


Plusieurs modifications ont été faites pour améliorer l’ergonomie :

  • un contrôle des animations est maintenant proposé plus systématiquement (par le biais d’un curseur).
  • un bouton permettant l’affichage, ou non, des légendes est ajouté plus souvent sur les nouvelles animations.
    Les « anciennes » animations seront reprises progressivement pour mieux respecter les deux points précédents.

Trois nouvelles fonctionnalités fondamentales ont été ajoutées :

  • le « mur des ressources » (onglet Ressources) est maintenant en 3 volets et dispose d’un champ de recherche dédié.
  • une trace du parcours de l’utilisateur est conservée (sauf s’il désire l’effacer) et lui permet de revenir à tout point de sa visite (cliquer sur la flèche sinueuse située tout en haut à droite).
  • un système de sélection, par le professeur, du contenu utile pour ses élèves : qu’il s’agisse d’une ressource, d’un terme de vocabulaire ou d’une partie du programme, il suffit de cliquer sur la petite étoile qui y est associée pour le rajouter à la sélection. Celle-ci est alors disponible pour les élèves, en temps réel. Cela s’avère très utile pour préparer une intervention au TBI/vidéoprojecteur, une séance en salle informatique, pour guider vos élèves dans leur consultation en groupes ou en autonomie, à domicile ou lors de l’accompagnement personnalisé....
    Il y a donc maintenant une différenciation fonctionnelle de l’affichage du prof par rapport à celui des élèves, tout en gardant une unité de présentation.

Par ailleurs de nombreuses photos, vidéos, tableaux dynamiques, graphes, molécules et animations ont été ajoutés.

 1- Des ressources variées

De nombreuses ressources sont proposées. Les formats sont variés : images (photographies et schémas), vidéos (protocoles, manipulations, vidéomicroscopies…) et animations (simulations, modélisations, activités interactives…). Cette banque est régulièrement enrichie. Les abonnés sont informés des nouveautés par courriel. Les photographies et les vidéos sont de qualité.
Un outil, le izoomer, permet d’explorer les images. Ainsi, on peut zoomer au cœur d’une image, afficher des compléments et des légendes, la rendre transparente afin de lui superposer un schéma réalisé, par exemple, avec les outils du tableau numérique interactif (TNI).

Izoomer, l'explorateur d'images.
Izoomer, l’explorateur d’images.
L’explorateur d’images permet de zoomer, d’afficher la légende, de jouer sur la transparence de l’image...

Certaines images sont associées à un outil crayon permettant de réaliser le schéma directement sur la photographie. On peut s’interroger sur l’utilité de cet outil. En absence de tablette graphique, il est plutôt difficile de réaliser précisément le schéma à l’aide de la souris. Les utilisateurs de TNI, pour leur part, préfèreront, sans doute, prendre les outils associés au tableau lui-même qui offrent davantage de fonctionnalités.

L'outil Crayon intégré à certaines images
L’outil Crayon intégré à certaines images
Si le schéma de la coupe d’artère ne pose pas de problème, il n’est pas facile de représenter (avec la souris) l’épaisseur de la veine.

Dans certains cas, l’intégration de l’applet Jmol autorise l’étude de quelques modèles moléculaires tout en restant dans l’application.

Accès aux modèles moléculaires en ligne
Accès aux modèles moléculaires en ligne
L’applet Jmol permet d’afficher et de « contrôler » quelques molécules directement dans l’application.

« C’est l’enseignant qui décide de l’exploration à mener ». Malheureusement, ce qui est annoncé sur le site de présentation de l’application, n’est pas vrai pour toutes les ressources [1]. En effet, si certaines animations offrent la possibilité de masquer ou d’afficher les éléments désirés, pour d’autres, les légendes sont affichées obligatoirement et il est impossible de rendre muet le document pour en faire une exploitation adaptée à ses besoins.

L'affichage des légendes contrôlé... ou pas
L’affichage des légendes contrôlé... ou pas
L’animation « Classer le vivant » (à gauche) permet d’afficher, indépendamment des autres, chaque élément du schéma. L’enseignant décide alors de l’exploitation du document.
Dans le cas de l’animation « De l’organisme à l’atome » (à droite), les légendes et les explications sont imposées.

Il en est de même pour le contrôle des animations. Certaines permettent d’effectuer des arrêts sur image et des retours en arrière, d’autres imposent une lecture en continu sans possibilité de stopper l’animation pour en effectuer une analyse, voire une annotation au TNI.

Des animations contrôlées.... ou pas
Des animations contrôlées.... ou pas
L’animation sur le « Transfert de matière et d’énergie » (à gauche) permet de revenir en arrière, de réaliser des arrêts sur images, ce qui est impossible avec l’animation « Comment repérer la longitude d’un lieu ? » (à droite).

On peut regretter également que, du fait des formats utilisés (vidéos de type .flv et animations en .swf), les ressources soient actuellement incompatibles avec certaines tablettes numériques qui commencent à équiper les salles de classe…

 2- Une navigation fluide

L’accès aux ressources s’effectue par trois entrées possibles matérialisées par trois onglets :

JPEG - 138 ko

  • L’accès par Programme propose, pour chaque sous-partie, une « fiche » regroupant un rappel des notions et des objectifs du programme, les capacités et attitudes visées, les limites ainsi que les mots clés associés. La fiche pointe également vers les ressources correspondantes.
  • Le Lexique propose 220 termes clairement définis et illustrés à l’aide des éléments de la banque de ressources. Un moteur de recherche permet d’interroger le lexique.
  • L’entrée par Ressources affiche l’ensemble des ressources sous forme de vignettes, sans classement particulier (semble-t-il). Un survol de la vignette par le pointeur affiche le titre de la ressource et précise le terme qu’elle illustre.

La navigation est agréable. Les ressources pointent vers la partie du programme correspondante et réciproquement. De nombreuses interconnexions permettent de « passer » d’une ressource à une autre, d’une ressource à un terme du lexique, d’un mot à un autre…

Cependant, l’application ne propose pas d’historique des consultations, ni la possibilité de sélectionner les ressources pour les déposer dans une sorte de « panier » qui permettrait de retrouver facilement les éléments découverts au gré d’une navigation. De même, l’enseignant pourrait ainsi réunir les ressources qu’il envisage d’utiliser en classe ou de diffuser à ses élèves.

Le moteur de recherche n’est disponible actuellement que dans le lexique et ne pointe que sur les termes définis. La possibilité de lancer une recherche « plein texte » sur l’ensemble des ressources serait appréciée.

 3- Un service en ligne sur abonnement

Pour 35€ pour un an (ou 70€ pour 5 ans), il est possible d’abonner un enseignant et l’ensemble de ses classes [2]. Dès l’inscription effectuée, l’enseignant peut accéder aux ressources. Il obtient également un code élève unique à communiquer à ses élèves pour leur permettre d’accéder à l’application en ligne. L’interface de l’élève est identique à celle du professeur. Cela peut représenter un frein à une utilisation en classe, dans le cadre d’une pratique de « découverte ». À l’inverse, cela permet aux élèves de travailler en autonomie, hors de la classe.

L’application ne dispose d’aucun dispositif permettant le téléchargement des ressources. Leur consultation et leur exploitation ne sont donc possibles qu’en ligne et imposent une connexion internet performante [3]. Les développeurs ont choisi de proposer une application 100% en ligne, pour que l’utilisateur dispose toujours du contenu le plus récent et qu’il puisse à chaque instant passer d’une terme à l’autre, d’une ressource à l’autre, en lien avec le programme.

Post Scriptum :

Une banque riche de documents réalisés par des enseignants et répondant à des besoins spécifiques de situation de classe même si l’application souffre de l’absence de quelques fonctionnalités utiles.

[1Cette remarque est, de toute façon, applicable à toute animation disponible sur le Web. En effet, les animations correspondent aux intentions pédagogiques de l’auteur. Il est généralement difficile de réaliser une ressource qui puisse contenter n’importe quel enseignant qui jouirait alors d’une totale liberté pédagogique.

[2Plus d’informations et demandes d’abonnement sur : http://www.cndp.fr/crdp-nancy-metz/accompagnement-svt

[3L’accès à certaines vidéos et au izoomer est parfois long en fonction des conditions de connexion.

 

Articles les plus lus

Profiter des avancées technologiques des smartphones pour photographier et filmer les préparations microscopiques.

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.

L’académie de Créteil organise, pour les (...)