Sciences de la vie et de la Terre

Arrêt 7 - Ormoy-la-Rivière (Durée 45 min)

04 / 10 / 2003 | Jocelyne Franjou

 Situation :

Sur
la route d’Ormoy-la-Rivière à Breuillet (direction Pithiviers,
Breuillet).

 Description :

Site
protégé de la Réserve Géologique
de l’Essonne

De site en site,
les géologues ont pu situer cet affleurement au-dessus des deux précédents.

Des sables fossilifères sont observés. Certains fossiles sont identifiés
comme étant des espèces tolérantes au milieu saumâtre (Potamides
lamarcki
, Hydrobia dubuissoni), cela montre le retour progressif à un milieu
dulcaquicole, marquant la régression de la mer Stampienne.

Au-dessus,
un calcaire en plaquettes est visible, des recherches ont établi qu’il
s’agit du calcaire d’Étampes. C’est la roche sus-jacente aux sables
fossilifères observés.

Les sables fossilifères de la région d’Étampes sont donc encadrés par
les mêmes roches que les sables azoïques observés en forêt de Fontainebleau
 :

  • Roche sus-jacente : calcaire d’Étampes
  • Roche sous-jacente : calcaire de Brie

Les
principes de superposition et de continuité permettent donc
de considérer les deux sables étudiés comme
de même
âge. En fait les deux sables, d’aspect différent, correspondent
à la même formation, mais les géologues pensent que
les coquilles ont été dissoutes sauf dans des zones particulières
comme à Étampes.

 Pour préparer un travail en classe qui prolongera la sortie :

Un
retour sur la photocopie de la zone de la forêt de Fontainebleau
(Document 2) peut être réalisé, s’il n’a pas pu être
fait le matin. on y repère d’anciens forages pétroliers
(peu ou pas visibles sur le terrain actuellement).

Un document se prête à l’étude d’une coupe du piège
à pétrole de Chailly-en-Bière. le réservoir
du pétrole est dans le calcaire Dogger. Celui-ci présentant
un faciès de récifs coralliens de mers chaudes, on peut
faire établir aux élèves, à partir d’un exercice,
la réalité de l’enfoncement du Bassin Parisien (notion de
subsidence).

Une des causes possibles sera recherchée en classe avec un document
simplifié présentant la notion de subsidence thermique établie
pour le Bassin Parisien à partir d’un modèle mathématique
(exercice formatif uniquement).

Voila de quoi faire revoir aux élèves les limites importantes
des enveloppes concentriques les plus externes du globe et voir les effets
de l’épaississement de la lithosphère sur son enfoncement.
Ce phénomène sera revu de manière quantitative en
terminale.

 En classe :

Avant
la sortie, un repérage du parcours effectué le matin (arrêts
1, 2 et 3) peut être fait sur les cartes topographiques et géologiques
de Melun.

Après la sortie, une mise au propre des cartes de géologie
et de la colonne stratigraphique peut être rapidement effectuée,
ce qui donne l’occasion d’appliquer le principe de continuité.

Les exercices les plus difficiles abordés sur le terrain peuvent
être terminés ou repris.

Télécharger
l’ensemble du dossier au format Acrobat (1,2 Mo)

 

Articles les plus lus

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

La réforme du collège : de nouvelles opportunités

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.