Sciences de la vie et de la Terre

Cartes heuristiques avec Freeplane

24 / 01 / 2017 | Patrice Nadam

Freeplane est un logiciel libre et gratuit de Mind Mapping. Il succède au logiciel FreeMind que vous connaissez peut-être déjà. Contrairement à ce qu’on peut lire parfois, ce dernier n’a pas disparu. Les deux logiciels évoluent en parallèle. FreePlane semble cependant avoir un petite longueur d’avance en offrant quelques nouvelles fonctionnalités.

 1- Téléchargement et installation

Freeplane est téléchargeable sur le site http://freeplane.sourceforge.net. Il est disponible dans de nombreuses langues dont le français [1]. Il fonctionne sur n’importe quel système d’exploitation mais nécessite l’installation de l’environnement Java sur l’ordinateur [2]. Son installation s’effectue très facilement comme n’importe quel autre logiciel.

Freeplane existe également en version complètement portable. Il est alors nécessaire de respecter la procédure d’installation pour qu’il soit parfaitement autonome. [3]

 2- Une interface austère

JPEG - 194.5 ko

L’interface de FreePlane n’a que peu évolué depuis FreeMind. Elle reste spartiate [4] et s’enrichit d’une nouvelle barre des touches de fonction peu esthétique [5].

La barre d’outils s’est également enrichie de quelques boutons. Les visuels des outils ont été redessinés et sont plus explicites.

L’espace de travail reste large. De plus, il est possible maintenant de placer l’éditeur de notes où l’on veut.

Les cartes heuristiques se réalisent facilement à la souris (voir le mode d’emploi Version 1.1 ou Version 1.2). Les adeptes des raccourcis clavier retrouveront ceux habituellement proposés par les logiciels de Mind Mapping ainsi que d’autres bien spécifiques à FreePlane qui facilitent la création. (voir la liste des raccourcis clavier)

 3- Des fonctionnalités intéressantes

Freeplane, tout comme FreeMind, propose des fonctionnalités qu’on ne retrouve que très rarement chez les autres logiciels de Mind Mapping.

JPEG - 8.9 ko

Tout d’abord, les filtres qui permettent d’afficher certaines parties de la carte heuristique (certains nœuds) en fonction de critères tels que la présence d’une icône spécifique, d’un mot dans le libellé, de la présence d’un connecteur, d’une priorité....

JPEG - 48 ko

On peut également définir des attributs. Des variables peuvent être ajoutées à la carte et attribuées ou non aux divers nœuds. L’utilisation associée des attributs et des filtres offre des possibilités de sélection très intéressantes (Nous vous proposerons quelques exemples d’utilisation dans un prochain article).

Une des forces du logiciel FreePlane (et de FreeMind) est le nombre de formats qu’il propose à l’exportation d’une carte, alors que bon nombre de logiciels de Mind Mapping (même les plus chers) n’offrent que les formats image et pdf. Avec FreePlane , il est possible d’exporter une carte qui gardera son interactivité et qui pourra être facilement mise en ligne [6].

D’autres fonctionnalités, plus anecdotiques, pourront séduire certains utilisateurs. C’est le cas des fonctionnalités de fusion et de division de nœuds, de la navigation facilitée au sein de la carte ou de la planification d’alertes...

 4- Pourquoi choisir FreePlane ?

Le code d’origine de FreeMind a été profondément remanié par les développeurs de Freeplane. Malgré leurs ressemblances et l’extension commune des fichiers générés par les deux logiciels, les cartes réalisées avec FreePlane peuvent ne pas être totalement reconnues par FreeMind, même si la compatibilité semble parfaite dans la plupart des cas. Lequel choisir alors ? Les utilisateurs de FreeMind ne seront pas dépaysés par FreePlane. Ils trouveront même chez ce dernier certains avantages :

  • FreePlane semble mieux adapté à une utilisation au TNI, principalement pour la reconnaissance de l’écriture manuscrite [7]
  • La barre d’outils s’est enrichie de quelques outils bien pratiques
  • La gestion des filtres est plus complète et permet de les cumuler pour réaliser des sélections plus précises
  • Les images peuvent maintenant être insérées en tant qu’objets, plus faciles à redimensionner
  • La navigation au sein de la carte s’est considérablement enrichie
  • L’éditeur de notes déplaçable permet de gérer plus facilement son espace de travail
  • De nouveaux styles ont été créés dont, notamment, le style Floating node qui fait disparaître la ligne de liaison et donne l’illusion d’un nœud flottant, indépendant du nœud central.

 5- Freeplane V1.2 : des améliorations mais ...

Les anciennes versions de FreePlane proposaient par défaut des cartes monochromes. Les styles proposés ne permettaient pas de colorer la carte par branches, mais par niveau. Il était alors nécessaire de modifier individuellement chaque nœud. Ce qui était plutôt fastidieux ! Avec la version 1.2. de Freeplane, ces inconvénients ont disparu.

Cependant, nous regrettons que la disposition par défaut des branches ne rayonnent toujours pas autour du nœud central mais qu’elles soient toutes placées sur sa droite. Il est alors nécessaire de réorganiser la carte à la souris...

Post Scriptum :

Même si réaliser de belles cartes heuristiques demande plus de temps avec FreePlane qu’avec d’autres logiciels, ses fonctionnalités d’exportation, d’attributs et de filtrage en font un logiciel de référence.

[1la traduction est cependant toujours incomplète pour la version 1.1

[2À télécharger sur http://www.java.com/fr

[4On peut lui préférer alors le logiciel Xmind, pour une utilisation par les élèves

[5La barre des touches de fonction peut être masquée par l’intermédiaire du menu Affichage

[6Pour plus de détails sur l’exportation, voir la fin des modes d’emploi (V1.1 ou (V1.2)

[7Tests réalisés avec le logiciel Interwrite Workspace

 

Articles les plus lus

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Si les métiers du numérique sont en plein développement, celui de YouTuber (du nom de la plateforme Youtube) est apparu il y a quelques années et il est devenu incontournable.

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.