Sciences de la vie et de la Terre

Construction des savoirs scientifiques en troisième en SVT

01 / 09 / 2005 | Sacha Touille | groupe de melun
 

 

Date : septembre 2005

AUTEURS :

Groupe
de recherche de Melun
 :

Guillaume
DARTIGUENAVE, Sophie FAVRIE
Marie PELLOUX, Aline THOMAS et Rémy THOMAS

Niveau concerné :
Collège
Type
Didactique

<p
align="CENTER">TROISIÈME

UNITÉ
ET DIVERSITÉ DES ÊTRES VIVANTS

Parties du programme Notions Fiche
Chaque individu présente les caractères de l’espèce avec des variations qui lui sont propres.
C’est le résultat de l’expression de son programme génétique et de l’influence des conditions de vie.

Les caractères
qui se retrouvent dans les générations successives
sont des caractères héréditaires.
Les conditions de vie peuvent modifier certains caractères.
Ces modifications
ne sont pas héréditaires.

Les chromosomes sont le support du programme génétique. Toujours présents dans le noyau, ils sont facilement observables lors de la division cellulaire.
Les êtres humains possèdent 23 paires de chromosomes, l’une d’elle présente des caractéristiques différentes selon le sexe.
Un nombre anormal de chromosomes empêche le développement de l’embryon ou entraîne des anomalies chez l’individu concerné.
Les cellules de l’organisme, sauf gamètes, possèdent les mêmes chromosomes que la cellule-œuf dont elles dérivent par divisions successives.
La division d’une cellule est préparée par la duplication de chacun de ses 46 chromosomes ;
Elle se caractérise par la séparation des chromosomes obtenus, chacune des deux cellules formées recevant 23 paires de chromosomes identiques à ceux de la cellule initiale.
Les chromosomes portent les gènes, unités d’information génétique qui déterminent les caractères héréditaires.
À un gène correspondent des informations différentes pour un caractère  : ce sont ses allèles.
En général, dans une cellule, un gène existe en deux exemplaires , occupant la même position sur chacun des deux chromosomes d’une paire.
Les cellules possèdent, pour un même gène, soit deux fois le même allèle, soit deux allèles différents. Dans ce dernier cas les deux allèles peuvent s’exprimer ou l’un peut s’exprimer et pas l’autre.
Chaque cellule possède l’ensemble du programme génétique d’un individu mais n’en exprime qu’une partie.
chapitre fonctionnement de l’organisme
Chaque individu issu de la reproduction sexuée possède un programme génétique qui contribue à le rendre unique.
Au cours de sa formation, chaque gamète reçoit au hasard un chromosome de chaque paire soit 23 chromosomes : les gamètes produits par un individu sont génétiquement différents.
Lors de la fécondation, spermatozoïde et ovule participent à la transmission de l’information génétique : pour chaque paire de chromosomes et chaque gène, un exemplaire vient du père, l’autre de la mère.
 

voir
la fiche 6

La fécondation rétablit le nombre de chromosomes de l’espèce.
La reproduction sexuée crée au hasard un nouveau programme génétique.

Retour à la
page d’introduction du groupe de Melun

 





 

Articles les plus lus

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Bilan des TraAM SVT 2016-2017 pour l’académie de Créteil.

Avoir une approche ludique du programme de Terminale S grâce à l’intelligence collective, l’exemple d’un jeu d’évasion (escape game) grandeur nature !