Sciences de la vie et de la Terre

« Des selfies, ça me suffit ! »

04 / 06 / 2015 | Catherine Roustan

Après étude de documents sur la transmission de maladies génétiques, on propose à des élèves de 1re S de réaliser, grâce à leur téléphone, de courtes vidéos (ou selfies) dans lesquelles ils doivent jouer le rôle de parents face au risque de transmettre une maladie génétique à leur futur enfant.

Dans un deuxième temps, les critères d’évaluation sont définis par la classe et les vidéos sont évaluées par les pairs.

  Contexte :

Séquence d’aide personnalisée en classe de première S (18 élèves) en 2 séances de 50 min.
Dans la progression : en fin de chapitre “maladies et génétique”

  Objectifs :

Objectifs de connaissances :

  • Différents types de maladie génétique aux allèles récessifs, dominant, sur autosome ou hétérosome
  • Transmission des maladies génétiques de façon aléatoire lors de la formation des gamètes et de la fécondation
  • Diagnostics des maladies génétiques
  • Thérapie génique

Objectifs méthodologiques :

  • Calculer les risques d’avoir un enfant malade
  • Communiquer oralement
  • Argumenter en utilisant des données scientifiques, éthiques, légales
  • Utilisez des espaces partagés ( framapad, framacalc)
  • Utilisez son portable pour créer une vidéo en SVT

Attitudes :

  • Travailler de façon coopérative sur des espaces partagés
  • Connaitre la législation en terme de droit à l’image

  Déroulement des séances :

Première séance : jeu de rôle

En entrant les élèves piochent une carte pour les filles, une autre pour les garçons de 3 couleurs différentes (en fonction de la maladie concernée, mucoviscidose, maladie de Huntington, ou myopathie de Duchenne) issues du http://archiv.ipn.uni-kiel.de/eibe/FRANCAIS/M4.HTM

Puis, ils se mettent en couple virtuel avec quelqu’un qui a une carte de la même couleur.

Supports :

Ils doivent lire 3 recto-verso qui détaillent les caractéristiques de maladies génétiques (mucoviscidose, maladie de Huntington et myopathie de Duchenne).

Ils ont à leur disposition d’autres documents, avec les méthodes de thérapies géniques, de diagnostic prénatal etc.

Consigne :

La consigne est que pendant le dernier quart d’heure de la séquence ( 50 mn), ils devront produire une vidéo de 1 mn, répondant aux questions suivantes :

  1. Pensez vous en tant que parents, que vous risquez de mettre au monde un enfant qui souffrira d’une maladie, laquelle ?
  2. Quels seraient les risques ?
  3. Décidez vous d’avoir des enfants, donnez les raisons de votre choix. _ Imaginez, quelque soit votre réponse, que votre partenaire est enceinte.
  4. Ferez vous un test prénatal, pourquoi ?
  5. Si le test prénatal est positif, que pourriez-vous faire ?
  6. Quels soins pourraient être envisagés ?
Résultats de la séance :

Ils ont donc fini la séance répartis sur plusieurs salles ou dans le couloir pour se filmer en « selfie » à deux (ou trois pour un groupe).

Puis, ils ont envoyé à l’enseignante leur vidéo sur son adresse électronique, ou , en cas de difficultés techniques, ont transféré le fichier sur clé USB )à la séance suivante. L’ensemble des vidéos ont été enregistrées sur l’ordinateur de l’enseignante.

La limite du poids des fichiers imposée à 20 Mo par l’ENT de l’établissement (Lilie) n’ a pas permis le téléversement des vidéos dans le « casier » (virtuel) de l’enseignante. Seul un groupe y est parvenu.

Deuxième séance : évaluation par les pairs

Pour un groupe, la conception du barème et l’évaluation s’est faite « à l’ancienne » au tableau traditionnl.

Barème écrit et modifié au tableau traditionnel
Barème écrit et modifié au tableau traditionnel
Évaluation faite au tableau traditionnel
Évaluation faite au tableau traditionnel

Pour l’autre groupe, la conception du barème et l’évaluation s’est faite sur un espace partagé.

Utilisation de Framapad
Utilisation de Framapad
Barème et évaluation conçus sur framapad après connection des différents groupes à partir d’un lien déposé sur le réseau du lycée dans leur espace classe
Utilisation de Framacalc
Utilisation de Framacalc
Barème et évaluation conçus sur framacalc après connexion des différents groupes à partir d’un lien donné sur le réseau dans leur espace classe

  Retour d’usages

Résultats séance 1 :

  • Formidable engagement des élèves, résultats très concluants.
  • Élèves motivés et mis en situation d’argumentation en temps limité.
  • Remobilisation des connaissances vu en cours.

Résultats séance 2 :

  • La construction du barème sur framapad, permet de gagner du temps, car l’écriture est coopérative ( les élèves écrivent des items différents) puis collaborative ( mettre en ordre les items en fonction de ce qui pourra être noté dès le début de la vidéo ou plus à la fin, enlever les doublons, les reformuler).
  • La notation des vidéos est rapide avec framacalc.

Problèmes techniques :

  • Les vidéos peuvent être trop lourdes ce qui complique les échanges ensuite, il est nécessaire de préciser aux élèves de paramétrer leur téléphone pour prendre la définition la plus basse
  • Sur l’ENT, l’espace disque dédié est insuffisant pour le partage de vidéos.
  • L’appareil doit être sur le bon coté, pour ne pas avoir une image bien orientée.
  • Difficulté pour maintenir le téléphone en hauteur et de façon stable face aux élèves.

Problème de droit à l’image :

  • Il n’est pas possible de mettre sur un espace partagé public les vidéos sans l’accord des parents
  • Sur un espace privé (partage avec un lien par exemple), l’accord des parents est aussi nécessaire, car le lien ou les identifiants peuvent être diffusés
  • Un élève du groupe possède alors sur son téléphone personnel les images d’un camarade, un accord des parents est donc aussi nécessaire.

Pour résoudre ce problème, le plus simple semble être soit d’utiliser des marionnettes, soit des masques. On peut envisager également d’utiliser les smartphones des deux élèves, chacun ne filmant que son propriétaire discutant avec une voie OFF dans le cadre du jeu de rôle....

Problème lié à l’utilisation du portable au lycée :

  • Les élèves en lycée ont pour la plupart un smartphone, cette séance nécessite d’en avoir au moins un pour deux.
  • Une confusion sur l’utilisation du portable en classe contrairement aux règlements intérieurs peut être posée (non rencontrée dans le cas présent).
  • Dans certains règlements intérieurs :
    • est rajouté à la mention d’interdiction du téléphone portable, sauf “lorsque le professeur en propose l’utilisation”
    • est distingué différentes zones identifiées par des couleurs et une signalétique dans l’établissement : rouge (interdiction de toute utilisation de portable), orange (interdiction sauf accord du professeur du portable), verte (utilisation du portable possible).

Cette séance est l’occasion de rappeler la législation en termes de droit à l’image.

 

Articles les plus lus

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.

Animation présentant les principales étapes de la technique d’autoradiographie.

Utiliser Twitter pour produire du savoir et éduquer à l’utilisation critique des médias sociaux