Sciences de la vie et de la Terre

En Classe, créer une dynamique de recherche.

15 / 11 / 2010 | Jacques Genty

Quelques suggestions pour faire de la « sortie » une enquête, un projet pluridisciplinaire, à l’échelle de l’année…
Voici quelques idées :

 1- Pour mener une enquête

1.1- Le point de départ : Motiver

Pour démarrer et assurer la motivation.. on pourra avoir recours à 2 ou 3 comparaisons ou « images » de mise en situation :

1.1.1- Une enquête « policière »

Il s’agit de faire traquer les « indices » ou les « preuves »
Quelques « bonnes » questions à (se) poser :

  • Vrai indice ou artéfact ? ou Vraie « roche » ou « béton » ?
  • Vrai affleurement ou roche apportée, déplacée ?

Élaborer une « fiche de recherche » pour lister les éléments d’information à recueillir …
( Lieux précis indiqué sur un plan , orientation , description, photo , etc…)

1.1.2- Un jeu de piste

Demander à ce que chaque découverte soit « géolocalisée » pour que chacun puisse le (re)trouver … sur un plan papier et/ou sur une carte numérisée, en utilisant les TICE ( voir plus loin =les outils) . L’ensemble des lieux découverts peut constituer un trajet à suivre lors d’une sortie collective…

1.2- La fin : Une reconstitution des « faits »

Il s’agit de la sortie pour aller sur les traces de …

Cette sortie peut servir de « vérification » ou validation …

Le plan peut être imprimé..

Ou « affiché sur l’écran d’un ou pls smartphones !

1.2.1- Quels Prolongements ??

Des traces dans un cahier bien sûr, mais pourquoi pas …

  • une exposition photo sur le thème « mieux connaître la géologie de ma ville »
  • un dossier collectif constituant une BdD pour d’autres.. générations d’élèves, qui invite à « visiter » les lieux qui n’auront pu l’être… etc..

 2- Réaliser un projet pluridisciplinaire avec les élèves

Rien ne vous interdit de chercher seul mais une « équipe » de fins limiers c’est mieux !

Autrement dit , Ce sont les élèves qui cherchent ! Avantage ( pour une fois !) .. leur nombre ! Difficulté(s) : Il faut bien canaliser leur « énergie » et il faut des outils et un encadrement adaptés.

2.1- Travailler avec d’autres profs

Pour réaliser un projet, mieux vaut fédérer les énergies, les idées et « conjuguer les talents » :

On peut solliciter les professeurs de :

  • Histoire, pour aborder la chronologie, le passé récent ou plus ancien.
  • Géo, pour exploiter des cartes , la lecture des paysages, les transformations industrielles : (
  • Lettres, pour décrypter l’étymologie des toponymes, pour décortiquer des textes de « vieux françois » pas facile à lire :
  • Maths, pour faire un plan à l’ échelle d’une carte.
  • Art plastiques, pour « voir » les perspectives et l’architecture..
  • EPS, pour courir sur le terrain ( et récupérer les élèves « perdus » ;-)
  • Documentaliste pour « gérer » les recherches… Cette liste n’est bien sûr pas limitative !

2.2- A l’échelle de l’année

Un projet mérite du temps… pour travailler ensemble !

Faire « vivre » des choses ensemble.. ça s’append et ça prend du temps …

Peut être ne faut-il pas envisager le « tout immédiat », savoir créer l’attente, le désir de découvrir etc..

Certains observations , les travaux de voirie par exemple ne durent que quelques jours : les faire prendre des photos pour en conserver une trace (voilà au moins un intérêt pédagogique pour le « photophone » de l’élève !)

Si des temps de travail « en commun » en classe sont nécessaires et inévitables, le recours aux outils TICE permet de :

  • Limiter le coté « chronophage »
  • Faire participer chacun à son rythme et quand il le peut…
  • Mettre en commun facilement de nombreuses informations.

2.3- Collaborer grâce aux TICE

Si l’Internet apparait comme « incontournable » pour effectuer des « recherches » , l’accent sera mis, ici, sur quelques outils de collaboration :

  • Partager des documents « tout fait » : Des textes sous word ou open office, des feuilles de calcul etc… Peuvent être téléchargés et consultés sur l’ENT ( Espace Numérique de Travail) de votre établissement. Ou bien en ligne comme « google document » , consultables et/ ou modifiableaprès création d’un compte « google » gratuit.
  • Créer un « blog » pour dire ce qu’on a trouvé et le soumettre à la critique constructive. Pour en savoir plus sur :
  • Réaliser un « livre » électronique (en ligne ou en réseau, !) par exemple Didapages. Cette solution qui permet d’intégrer photos, vidéos, et textes se prête bien à un travail de compte rendu…
  • Mettre en commun des photos avec Picasa ( et les consulter , les annoter, légender ) . Ce système associe un service en ligne de partage de photos et éventuellement l’utilisation d’un logiciel de gestion de photos installé sur le PC.
  • Consulter des cartes, plans, photos « aériennes » avec Google Maps ( assez facile , gratuit, en ligne, et accessible sur les teléphones portables ! )

Il est possible de créer une « carte collective » ou chacun peut ajouter des « repères », des photos, des traits, trajets, formes etc…

On peut, avec « street view », vérifier certaines observations telles que les façades des maisons ( attention le positionnement n’a pas une fiabilité absolue ).

Enfin les cartes peuvent être insérées dans un site d’établissement.

 3- annexe

Pour Compléter voici quelques sorties de géologie en région parisienne..

[1Visites de carrières pour les élèves de tous niveaux. Pour avoir de plus amples informations (réservations, horaires, tarifs...), prendre contact avec l’office de Tourisme Pierre Sud Oise (St-Leu-d’Esserent) par tél. au 03.44.56.38.10 ou par mail : otsi@pierresudoise.fr

 

Articles les plus lus

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Avoir une approche ludique du programme de Terminale S grâce à l’intelligence collective, l’exemple d’un jeu d’évasion (escape game) grandeur nature !

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Des pistes pour travailler autour des grands enjeux planétaires.