Il s’agit d’un itinéraire de découverte de 4e Sciences de la vie et de la Terre et Histoire et (...)" />

Sciences de la vie et de la Terre

Itinéraire de découverte SVT/Histoire-Géographie : Réaliser une brochure sur un volcan d’Europe

01 / 11 / 2004 | Webmestre | Sacha Touille | Bertrand Marne

 Présentation de l’itinéraire de découverte :

<IMG src="http://svt.ac-creteil.fr/archives/Doc/Doc4/idd-broch-volcan/images/Brochure.jpg" NAME="La brochure" ALIGN=RIGHT WIDTH=200 HEIGHT=460 BORDER=0>

Il s’agit d’un itinéraire de découverte de 4e Sciences
de la vie et de la Terre
et Histoire et Géographie.

  • Il entre dans le domaine Nature et corps humain.
  • Son thème est : le volcanisme en Europe.
  • La problématique de cet IDD est : Comment réaliser une brochure d’information sur un volcan européen ?

Pour l’élève, l’objectif de cet
itinéraire de découverte est donc de fabriquer une
brochure de « tourisme » scientifique sur un
volcan d’Europe (DOM-TOM inclus bien sûr).

Cette brochure
(format pdf) contient 4 pages (au format A5) :

Page 1 :

La page de
présentation qui doit contenir une image du volcan en
éruption (si possible), le titre, ainsi qu’une petite
présentation écrite de la brochure.

Page 2 :

Une page sur la
localisation du volcan. Elle contient une carte de la région
dans laquelle se trouve ce volcan avec un agrandissement de la
proximité du volcan. Un texte d’explication dans lequel le
trajet pour se rendre au volcan depuis Paris est détaillé
(y compris les moyens de transport disponibles).

Page 3 :

Une présentation
des données géologiques sur le volcan. Elle
contient une description du volcan (type, dangerosité). Un
grand schéma légendé mettant en évidence
le fonctionnement de ce volcan. Et éventuellement, une liste
des lieux alentours ayant un intérêt géologique.

Page 4 :

Une photo de
paysage et sa description. Cette page contient une photo
soigneusement choisie (avec si possible présence d’activités
humaines), au dessous de laquelle se trouve sa description.

Voici comment monter sa brochure.

 Place dans les programmes :

SVTHistoire-Géographie
D : L’évolution des paysages

2. L’évolution des paysages : effets
de l’activité interne du globe


En particulier :

Décrire le déroulement d’une
éruption volcanique et expliquer la formation d’une roche
volcanique.

Situer les zones volcaniques à
l’échelle du globe.

Sur les continents, les édifices
volcaniques sont souvent associés en alignements,
notamment autour de l’océan Pacifique ou le long de
grandes cassures.
Les programmes de 5e et de 4e conduisent
d’abord à décrire et expliquer les caractères
essentiels des continents (Afrique, Asie et Amérique en
5e, Europe en 4e). Le programme conseille d’aborder cette étude
à partir de cartes.

L’étude croisée des cartes et
des paysages permet de reconnaître et de connaître le
monde. C’est à partir de cette étude que
l’appropriation par les élèves des notions
spécifiques de la géographie est possible.

I. Le continent Européen

On localise les grands ensembles du relief,
les grands fleuves, les principaux domaines bioclimatiques et on
les met en rapport avec l’urbanisation et les réseaux de
communication pour expliquer les paysages et la structuration de
l’espace européen.

Cet itinéraire de découverte met en
jeu toutes les compétences transversales (voir
http://www.ac-creteil.fr/mission-co...)

 Les trois temps de l’itinéraire de découverte :

Pour l’élève, le travail va
s’architecturer autour de trois étapes principales.

La recherche

(5 à 7 semaines au
CDI)

Après un rappel/initiation à la
recherche au CDI ; les élèves vont devoir utiliser
BCDI et des moteurs de recherche sur internet pour trouver les
différents éléments nécessaires à
la réalisation de leur brochure. Il est nécessaire de
focaliser les élèves sur BCDI et les supports papier
(livres, périodiques) en premier lieu, car ils ont tendance à

utiliser les moteurs de recherche généralistes (comme
Google) et finalement à perdre beaucoup de temps sans trouver
grand chose alors que les CDI sont en général
suffisamment bien pourvus.

Au cours de la recherche, les élèves
doivent indiquer sur leur cahier de travail les références
bibliographiques (à définir en fonction du type de
document) des documents qu’ils trouvent, et prendre des notes : faire
un résumé des informations importantes, expliquer à
quoi le document peut servir pour le travail en cours.

Les élèves doivent apprendre à
sauvegarder et à imprimer ou photocopier les documents
pictographiques qui pourraient leur être utiles.

L’écriture

(max. 3 semaines)

Ce travail peut se faire à la fois en
classe, au CDI (pour compléter les informations relevées),
et à la maison.

Les élèves doivent trier les
documents et choisir notamment quelle image sera l’image de
couverture, quelle image servira à la description de paysage
(selon les critères déjà fixés :
« présence d’activités humaines »),
quelle carte sera utilisée.

À partir des notes prises pendant la
recherche et des documents collectés, les élèves
vont devoir réaliser sur leur cahier de travail un
brouillon du document final.

  • Le titre de la brochure.
  • Le texte d’introduction.
  • Le trajet de Paris au volcan (en général les élèves doivent retourner au CDI compléter leurs informations).
  • La description scientifique du volcan.
  • Le schéma fonctionnel du volcan.
  • La description de paysage à partir de l’image choisie.

La réalisation

(environ 3
semaines)

Dans un premier temps
les élèves réalisent une maquette du document
final sur leur cahier de travail. Cette maquette leur permet
de placer les différents éléments et d’organiser
leur mise en pages.

Ensuite il passent à la mise en pages. En
fonction du temps restant, des moyens de l’établissement et
des capacités des élèves, la réalisation
de la brochure finale peut se faire tout ou partie sur ordinateur
avec un logiciel de traitement de texte (comme OpenOffice.org
par exemple).

Les textes peuvent être saisis dans
un cadre de taille définie, puis la sortie imprimante
peut-être collée sur la brochure finale. Les images
peuvent être travaillées sur ordinateur
(redimensionnement, notamment pour l’agrandissement de carte exigé,
retouche, etc...) avant d’être imprimées pour être
collées. Bien sûr la brochure peut aussi être
faite intégralement sur ordinateur.

 Organisation des traces écrites de l’élève :

Pour travailler l’élève dispose
d’une chemise à rabat qui contient un Journal
de bord
placé dans une pochette plastique (agrafée
sur le rabat par exemple). Ce journal de bord doit être rempli à
la fin de chaque séance par l’élève, et lui
permet de se situer dans la progression totale.

Sa chemise contient aussi son cahier de travail
qui sera le support de l’ensemble de ses recherches et de son
travail.

Enfin les documents imprimés seront aussi
rangés dans la chemise.

 L’évaluation :

L’évaluation peut se faire à la fin
de chacun des trois temps du travail de l’élève :

  • Évaluation de la recherche de l’élève à partir de la pertinence des références bibliographiques collectées (cahier de travail) et des documents pictographiques réunis. Cette part de l’évaluation peut se faire en partie ou totalement à l’oral (l’élève présente sa recherche).
  • Évaluation du travail de rédaction : vérification de la validité de ce que l’élève a rédigé/schématisé sur son cahier de travail. Évaluation du choix des images qu’il a fait. Cette part de l’évaluation peut se faire en partie ou totalement à l’oral (l’élève présente son travail).
  • Évaluation de la production finale : grâce à une grille d’évaluation qui se superpose aux objectifs stipulés dans le carnet de bord. Ici aussi, l’élève peut présenter son travail à l’oral.

Une autre part de l’évaluation peut aussi
se faire tout au long de l’itinéraire de découverte, en
vérifiant l’avancement des travaux de l’élève au
moyen de son journal de bord.

 Les déclinaisons de cet itinéraire de découverte :

Cette formule d’itinéraire de découverte
peut se décliner facilement. On peut par exemple choisir de
compliquer le travail en demandant de fabriquer une brochure à
trois volets (dépliant) contenant plus d’informations.

On peut diversifier les sujets de brochure.
Prendre par exemple un sujet d’actualité (en Octobre 2004 cela
peut-être l’augmentation d’activité du volcan du Mont
Saint Helens. L’IDD peut alors faire entrer une troisième
matière dans sa réalisation : l’anglais).

On peut même changer de thème et de
classe ou de matière.

 

Articles les plus lus

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Avoir une approche ludique du programme de Terminale S grâce à l’intelligence collective, l’exemple d’un jeu d’évasion (escape game) grandeur nature !

Perfectibles, elles ne sont en rien des modèles mais juste des exemples pouvant vous servir d’ aide à la construction d’autres tâches complexes et à l’évaluation des compétences du socle commun.