Sciences de la vie et de la Terre

L’influence des activités humaines sur les populations de Cétacés

01 / 06 / 2016 | Frédérique Théry

Niveau : 2nde
Lien avec le programme : La biodiversité se modifie au cours du temps sous l’effet de nombreux facteurs, dont l’activité humaine.

Exploitation possible : à partir de l’ensemble des ressources mises à votre disposition, construire un tableau synthétique / une carte heuristique en ligne / une présentation PowerPoint expliquant les modalités par lesquelles les activités humaines influencent les populations de Cétacés.

Alternatives :

  • Recherche documentaire effectuée par les élèves, seuls ou en groupe.
  • Travail en groupe avec conception d’exposés sur différents thèmes.
  • Pour la construction de cartes heuristiques en ligne, il existe le logiciel gratuit Framindmap. Pour plus d’informations sur la conception de cartes heuristiques en ligne, voir : http://lewebpedagogique.com/littera...

Document 1. Quelques ressources en ligne pour mieux comprendre l’impact des activités humaines sur les Cétacés.

Vidéos :

Dossier de presse de l’exposition « Incroyables Cétacés ! » (pages 24 à 33). PDF à télécharger : http://www.grandegaleriedelevolutio...

Document 2. Des loutres, des baleines, des orques et … des oursins, des laminaires et du plancton !

« Hier, la loutre de mer était chassée (avec excès) pour sa fourrure. Aujourd’hui, c’est une espèce protégée. Mais depuis quelques années, sur les côtes ouest de l’Alaska, leur nombre s’effondre brutalement. Pourquoi ? Cet effondrement serait lié aux orques qui, selon certains chercheurs, se sont mis à chasser les loutres de mer alors qu’ils ont longtemps cohabité pacifiquement dans les mêmes eaux.
La raison de ce changement d’attitude ? La modification du régime alimentaire de l’orque suite à l’effondrement des stocks de ses proies habituelles. En effet l’orque, qui se nourrit de jeunes baleines, a vu le nombre de ses proies diminuer fortement suite à la baisse considérable du nombre de baleines. Il se serait alors reporté sur les phoques, qui eux aussi ont vu leurs effectifs fortement chuter, en raison de la surpêche qui a entraîné une forte baisse des stocks de poissons. Cette raréfaction de la nourriture habituelle des orques pourrait expliquer pourquoi ces derniers se sont finalement mis à chasser la loutre de mer sur les côtes ouest de l’Alaska.
Disparition des loutres… quelles conséquences ? La loutre de mer joue également un rôle important dans la chaîne alimentaire. Elle se nourrit principalement d’oursins, qui eux-mêmes broutent les algues (surtout les laminaires) situées au fond des océans.
Comme la loutre disparaît, les oursins se mettent à pulluler. Ils broutent de plus en plus le tapis végétal au fond des océans ce qui disloque l’écosystème formé par le kelp, forêt d’algues marines. Ceci se traduit par la disparition en cascade de nombreux poissons et crustacés qui ne peuvent plus s’abriter dans les laminaires et qui deviennent de plus en plus victimes des prédateurs.
Dans cette région, cette cascade d’événements modifie tout un environnement et va avoir de nombreuses conséquences, en partie désavantageuses pour la pêche des poissons et crustacés.

La leçon de cet exemple.
Certaines espèces pâtissent de la disparition d’autres espèces (la loutre), d’autres en profitent (l’oursin). Cependant, du point de vue humain et du fonctionnement des écosystèmes, on ne connaît pas les conséquences du déséquilibre d’écosystèmes océaniques aussi complexes. Les effets d’une telle désorganisation sont imprévisibles, d’autant que l’espèce humaine utilise elle aussi les ressources des océans.
De plus, les océans et le plancton jouent un rôle important dans le cycle du carbone. L’effondrement des stocks de poissons, des baleines et les cascades d’évènements qui en découlent (modification de la densité de plancton, aliment principal des baleines et de nombreuses autres espèces par exemple) pourraient également avoir des effets sur le changement climatique… »

Source : http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosb...

Document 3. Les baleines face au réchauffement climatique.

« De la Basse-Californie au détroit de Béring, les baleines perdent du poids… le réchauffement climatique comme cause de la raréfaction de la nourriture de ces mammifères géants ?
« Les baleines grises migrent plus tard, ne vont plus aussi loin au Nord, et donnent naissance à moins de baleineaux », explique Steven Swartz, chef d’une unité de recherche au Service national américain de la pêche maritime.
Le professeur Swartz souligne avoir observé une forte mortalité, un tiers de l’espèce, en 1999 quand le phénomène El Nino a fait disparaître le plancton. « Nous n’avons pas trouvé de preuves d’une épidémie » explique M. Swartz. « Lorsque les temps sont durs et qu’il y a moins de nourriture, les baleines ne se reproduisent pas ».
Le lagon de San Ignacio, où les baleines se reproduisent, peut servir à extrapoler le taux de reproduction de l’espèce. Dans les années 1980, quelque 350 baleineaux naissaient dans ces eaux en février. En 1999 le nombre n’a pas dépassé cent. À 10 000 km au nord, le bassin de Chirikov (Béring) est considéré comme le principal lieu de nourriture, mais la hausse de la température fait baisser la croissance du plancton qui nourrit les minuscules crustacés dont les baleines dépendent. Les signes de leur amaigrissement sont clairs : 10 % de la population est particulièrement affaiblie, selon M. Swartz.
Les photographies de ces animaux en train de migrer « montrent que l’arrière de leur tête est affaissé, les côtes sont visibles, et il existe des sections de la queue qui sont concaves », alors qu’au terme de l’été, les baleines devraient avoir refait le plein de graisse. »

Source : http://www.futura-sciences.com/maga...

Ressources complémentaires :

 

Articles les plus lus

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.

Animation présentant les principales étapes de la technique d’autoradiographie.

Utiliser Twitter pour produire du savoir et éduquer à l’utilisation critique des médias sociaux