Logo du site

Sciences de la vie et de la Terre

LE GRAND MARS CHANGEANT

01 / 09 / 2005 | Sacha Touille
Le Grand mars changeant (Apatura iris) vit dans les forêts humides et claires, des plaines littorales jusqu’à 2000 m dans les massifs montagneux. Sa présence est conditionné par celle des Saules, plantes nourricières de sa chenille.
Le reflet bleu métallique (glisser le curseur de la souris sur l’image), propre au mâle, n’est visible que lorsque les rayons incidents du soleil arrive selon un certain angle sur les ailes. Ce n’est donc pas dû à une couleur pigmentaire, mais à une reflexion partielle des radiations bleues de la lumière solaire sur les fines couches d’air contenues entre les lamelles dont sont pourvues leurs écailles.

 

 

 

Articles les plus lus

Utiliser la base de données de l’expédition Tara Océans pour tenter d’établir des relations (corrélations) entre des facteurs environnementaux et l’abondance des micro-organismes photosynthétiques.

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Avoir une approche ludique du programme de Terminale S grâce à l’intelligence collective, l’exemple d’un jeu d’évasion (escape game) grandeur nature !

Une excursion pour voir les anciens fours à chaux de Champigny-sur-Marne avec en prime un très beau panorama de Paris et sa banlieue Nord-Est.