Logo du site

Sciences de la vie et de la Terre

La classe inversée / Je me lance quand ?

23 / 01 / 2016 | Maxime Treiber
La classe inversée
Je me lance quand ? 5 conseils pour bien commencer



>> 5 conseils d’enseignants pour inverser sa classe

 [1]

- 1er conseil / Se familiariser avec le concept de la classe inversée. Parce que de fausses idées circulent sur ce qu’est la classe inversée et qu’il existe une diversité importante de situations de classe inversée, il ne faut pas hésiter à s’informer sur les nombreux exemples pour se familiariser. La classe inversée est un concept que chaque enseignant s’approprie dans le cadre ses classes (voir La classe inversée / Témoignages).

- 2ème conseil / Inverser petit-à-petit. La pédagogie inversée demande un gros investissement. D’abord, lors de la conception du scénario pédagogique pour la gestion du temps, du travail de l’élève et de la disponibilité du matériel, puis lors de la sélection, la réalisation et la mise en ligne des ressources, enfin lors de l’analyse des travaux hors classe et de l’anticipation des séances en présentiel. Il est donc préférable de se lancer petit à petit, en commençant par une partie de son cours. Au fur et à mesure des années, le nombre de ressources deviendra de plus en plus important et la nouvelle gestion du travail de la classe plus facile.

PNG - 171 ko
- 3ème conseil / Expliquer aux élèves comment travailler en classe inversée. L’implication des élèves, si elle est un objectif en soi de la pédagogie inversée et indispensable à sa mise en place. Sans élève qui travaille, pas de classe inversée. Il est important d’expliquer aux élèves le fonctionnement de la classe inversée, l’importance du travail préliminaire et les modalités de travail en classe, des nouveautés pour la plupart. Ceci permet à la fois de rassurer les élèves les plus habitués aux méthodes traditionnelles et de présenter à tous l’intérêt de la démarche pour eux, avant qu’ils en prennent eux-mêmes conscience.

- 4ème conseil / Travailler en collaboration. Les questions autour de la pédagogie inversée, de la préparation des scénarios et des ressources ainsi que de l’évaluation sont nombreuses et le travail en équipe permet de mieux y répondre et d’avancer plus facilement. La pédagogie inversée peut être un moteur du travail collaboratif. De plus, la mise en commun de ressources et des compétences est un gain de temps pour la réflexion et l’action.

- 5ème conseil / Intégrer des évaluations à toutes les étapes. L’évaluation, tout au long du scénario envisagé, semble indispensable. D’une part, elle permet au professeur d’ajuster ses préparations aux besoins des élèves et de suivre leur progression. D’autre part, elle favorise l’apprentissage des élèves en leur permettant de mémoriser, de faire le point sur leur travail et de s’impliquer plus encore dans leur apprentissage.

>> Quelques adresses proposant des conseils

- 10 questions à se poser avant d’inverser la classe
- Les étapes pour bien démarrer
- Liste collaborative pour regrouper tous les enseignant(e)s qui utilisent l’approche ou la dynamique de classe inversée dans leurs cours (Académie de Amiens)




N’hésitez pas à nous faire part des ressources intéressantes que vous pouvez trouver.

 

Articles les plus lus

Une excursion pour voir les anciens fours à chaux de Champigny-sur-Marne avec en prime un très beau panorama de Paris et sa banlieue Nord-Est.

Utiliser la base de données de l’expédition Tara Océans pour tenter d’établir des relations (corrélations) entre des facteurs environnementaux et l’abondance des micro-organismes photosynthétiques.

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Cet article est un retour d’expérience sur une séance réalisée en classe de troisième. Au cours de cette séance, les élèves ont programmé avec le logiciel Scratch afin de comprendre l’intérêt de la vaccination à l’échelle collective.

Remarque : La séance présentée est une libre adaptation d’une idée originale initialement publiée sur le site de la fondation La Main à la pâte.