Logo du site

Sciences de la vie et de la Terre

Le genre "Homo"

18 / 12 / 2013 | Jacques Genty | Neslihan Kadioglu

- -0 Ma : L’atmosphère actuelle
- -50 Ma : Diversification des mammifères
- -65 Ma : Crise biologique du Crétacé / Tertiaire

Classification "emboitée" des primates
Classification "emboitée" des primates
Les poils caractérisent ici les mammifères, et le coccyx, les primates (encadrés en vert). (réalisé avec le logiciel "phylogène")

Une espèce qui marche sur 2 pieds

JPEG - 42.4 ko
Rangée dans les primates, la lignée humaine présente quelques caractéristiques particulières :
- la bipédie (colonne vertébrale verticale et légèrement courbée en S, trou occipital sous la calotte crânienne 3),
- pré-maxillaire redressé et et arcade dentaire parabolique 2
- un bassin large et court, terminé par le coccyx 5
- des membres antérieurs courts,
- des mains préhensiles avec un pouce opposable aux autres doigts 4, avec des ongles plats à l’extrémité des doigts,
- une grande capacité crânienne et un cerveau volumineux, un appareil visuel et orbites développés 1.

Par ailleurs, l’activité culturelle est marquée par :
- une vie sociale et un langage articulé,
- l’utilisation d’outils, du feu, etc...
- le développement des arts ( peinture et sculptures rupestres) et de rites funéraires...

L’évolution de la lignée humaine ne peut être détaillée ici car l’échelle de temps -celle de l’histoire de la Terre- ne le permet pas...

Le fabuleux destin du genre humain ?

L’homme a conquis progressivement tous les milieux du globe.
De 25 millions d’années au néolithique, la population humaine atteint 1 milliard vers 1800, le double vers 1930 [1] et 7 milliards en 2011...

Par son nombre et l’impact de ses activités sur le climat et l’environnement, l’homme a forcément une influence sur la biodiversité.
Des études montrent que certains biotopes sont menacés :
- La déforestation engendre la désertification et l’extinction de certaines espèces.
- Le chalutage [2] perturbe et détruit la vie sous-marine.
- Les pesticides [3] utilisés en agriculture et autorisés pendant des années, se révèlent parfois toxiques au point d’être frappés d’interdiction. Mais ils ne disparaissent pas pour autant du sol et des nappes phréatiques.
- Les abeilles, sont sensibles à ces produits. En surveillant le comportement des abeilles, les ruches constituent un moyen d’évaluation de la pollution, faisant d’elles de véritables sentinelles de l’environnement.

Alors, quel avenir pour la Vie et l’Homme sur cette planète ?

Post Scriptum :

- Les origines de l’homme (Dossier du 24/03/2008 Par Claire König)
- Ordonner la chaotique profusion du vivant.
- Croissance de la population mondiale

[1Selon des estimations de l’ONU. Cf.Planetoscope.com, croissance de la population mondiale.

[2pèche en bateaux avec de grands filets profond qui raclent le fond des océans pour récupérer TOUT ce qui s’y trouve : coraux, poissons...

[3substance répandue sur une culture pour lutter contre des organismes considérés comme "nuisibles" : insectes ravageurs, champignons, « mauvaises herbes », vers parasites, etc

 

Articles les plus lus

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
"courbes"

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Animation présentant les principales étapes de la technique d’autoradiographie.