Sciences de la vie et de la Terre

Secourisme et programmes disciplinaires de SVT

01 / 05 / 2009 | Guillaume Azéma

La formation aux premiers secours en milieu scolaire est un apprentissage à la fois nécessaire et obligatoire depuis la loi de modernisation de la sécurité civile de 2004.

L’objectif principal est que chaque élève devienne un acteur de sécurité civile, le positionnant comme premier maillon de la chaîne des secours en France. Il pourra ainsi démontrer ses capacités à mettre en oeuvre une action citoyenne d’assistance à personne en réalisant la protection, l’alerte du service adapté et la réalisation des gestes de premiers secours.

PNG - 31.2 ko
Le sauveteur PSC1 dans la chaîne des secours
D’après le RN PSC1, modifié.

 Secourisme à l’école primaire

Cette formation aux premiers secours commence dès l’école primaire par le dispositif « Apprendre à porter secours », dispensé par les professeurs des écoles, comporte 3 niveaux, un par cycle du primaire. L’élève est donc supposé arriver au collège avec les connaissances APS cycle 3 et il peut être intéressant de remobiliser les compétences et les connaissances acquises lors de cet apprentissage.

 Secourisme dans le secondaire

Cette formation initiale est ensuite complétée par la formation PSC1 au collège, où l’élève doit bénéficier de la formation appropriée jusqu à l’obtention du certificat de compétences.

Cette formation pourra être dispensée au lycée si l’élève ne l’a pas suivie a collège, et les élèves déjà diplômés auront la possibilité de suivre une formation continue pour réactualiser les connaissances.

La formation PSC1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1) est une formation d’une dizaine d’heures qui vise à enseigner à la plus grande partie de la population comment réagir face à une situation inhabituelle.

L’obtention du PSC1, au même titre que les ASSR (niveau 1 et niveau 2) fait l’objet d’une remise d’un certificat de compétences et est un des indicateurs pour l’évaluation de l’item « Avoir un comportement responsable » du pilier 6 du « socle commun de connaissances et de compétences palier 3 ». de même, leurs obtentions figurent sur l’attestation de maîtrise des connaissances et compétences du socle commun au palier 3

Cette formation, essentiellement pratique, dispense néanmoins des éléments de justification pour que les stagiaires intègrent mieux le « pourquoi » on réalise ces gestes. Le guide « technique de référence » est le référentiel national PSC1.

Il est donc possible soit d’utiliser les principes et gestes vus lors de ces formations (« acquis » des élèves), soit d’utiliser les notions vues en cours pour les inciter à s’inscrire à ces formations.

 Secourisme et SVT

Sont présentés ci-dessous quelques liens pouvant se faire de manière assez simple entre le contenu de la formation PSC1 et les programmes disciplinaires SVT (collège et lycée). Cette liste est bien sur non-exhaustive.

Partie 1 et Partie 2
Les parties 1 et 2 de la formation PSC1 traitent respectivement de la protection et de l’alerte : il y a donc possibilité de faire un lien avec des notions de Sciences de la Vie, mais également avec des notions de Sciences de la Terre (barrages hydrauliques par exemple…)

Partie 3 : La victime s’étouffe
Dans cette partie, les stagiaires apprennent à réagir face à une obstruction partielle et à une obstruction totale des voies aériennes. Dans le cas d’une obstruction totale, les gestes de premiers secours visent à rétablir le passage de l’air entre le milieu extérieur et les poumons de la victime, dans un premier temps en essayant de provoquer un réflexe de toux, et si cette technique est insuffisante, en essayant de créer un effet « piston », en comprimant l’abdomen de la victime.

Lien possible avec les programmes de SVT :

  • 5e : Fonctionnement de l’organisme et besoins en énergie
  • 2nde : L’organisme en fonctionnement

Partie 4 : La victime saigne abondamment
Dans cette partie, les stagiaires apprennent à réagir face à une victime qui présente un saignement abondant (hémorragie externe), afin de stopper cette « fuite de sang ». Dans un premier temps ils apprennent à réaliser une compression locale manuelle directe, puis ils apprennent la pose d’un tampon-relai. La protection du sauveteur face à une victime dont on ne sait rien est un point essentiel de cette partie, de même que l’importance de conserver une volémie importante.

Lien possible avec les programmes de SVT :

  • 5e : Fonctionnement de l’organisme et besoins en énergie
  • 3e : Risque infectieux et protection de l’organisme
  • 2nde : L’organisme en fonctionnement

Partie 5 : La victime est inconsciente
Dans cette partie, les stagiaires apprennent à réagir face à une victime qui est inconsciente, mais qui ventile. Dans un premier temps, ils apprennent à apprécier l’inconscience d’un individu, puis à assure le maintien de la liberté des voies aériennes. Ils apprennent ensuite à le placer en position latérale de sécurité (PLS) et à le couvrir en attendant les secours.

Lien possible avec les programmes de SVT :

  • 4e : Les relations au sein de l’organisme
  • 2nde : L’organisme en fonctionnement
  • 1re S : Physiologie nerveuse

Partie 6 : La victime ne respire pas
Dans cette partie, les stagiaires apprennent à réagir face à une victime qui est inconsciente et qui ne respire pas. Ils apprennent la technique de la réanimation cardio-pulmonaire, qui associe des compressions thoraciques à des insufflations. Ils apprennent également à utiliser un DAE (Défibrillateur Automatisé Externe).

Exemple de technique enseignée durant le stage : Utilisation d’un DAE chez un adulte :

JPEG - 97.8 ko
Début de mise en place des électrodes lors de l’utilisation d’un DSA chez un adulte
Début de la mise en place des électrodes lors de l’entrainement à l’utilisation d’un DSA sur un mannequin.
JPEG - 123 ko
Connexion des électrodes au défibrillateur
Connexion des électrodes après leur pose sur le mannequin

Lien possible avec les programmes de SVT :

  • 5e : Fonctionnement de l’organisme et besoins en énergie
  • 2nde : L’organisme en fonctionnement

Partie 7 : La victime se plaint d’un malaise
Dans cette partie, les stagiaires apprennent à réagir face à une victime qui présente des signes de malaise. Il s’agit là plus d’apprendre une conduite à tenir que des gestes de secours, mais ces malaises peuvent être les conséquences de pathologies chroniques ou non.

Lien possible avec les programmes de SVT :

  • 5e : Fonctionnement de l’organisme et besoins en énergie
  • 2nde : L’organisme en fonctionnement
  • 1re S : La régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques

Partie 8 : La victime se plaint après un traumatisme
Dans cette partie, les stagiaires apprennent à réagir face à une victime qui présente des signes de traumatismes : brûlure, plaie, traumatisme de la tête, du cou du dos ou du membre. Les conséquences de ces différents traumatismes sont envisagés, et face à chacun le stagiaire doit être capable de réaliser les gestes de secours adéquats en attendant l’arrivée des secours (arroser la brûlure, mettre la victime en position d’attente, réaliser un maintien tête, ou tout simplement poser un pansement dans des conditions d’hygiène satisfaisantes.

Lien possible avec les programmes de SVT :

  • 4e : Les relations au sein de l’organisme
  • 3e : Risque infectieux et protection de l’organisme
  • 2nde : L’organisme en fonctionnement
  • 1re ES : Communication nerveuse
  • TS : Immunologie

 Conclusion

Que ces formations se déroulent avant ou après les apports théoriques faits en classe, il y a toujours possibilité d’en tirer avantage : soit pour inciter les élèves à les suivre, soit pour réinvestir les connaissances acquises et donner un sens à l’étude du fonctionnement de l’organisme. Par exemple, des exercices peuvent être construits pour amener les élèves à retrouver les justifications des gestes à pratiquer dans telle ou telle circonstance.

Mais les enjeux vont bien au-delà de notre discipline : l’expérience montre que la formation aux premiers secours a une incidence positive sur le comportement des élèves en matière de gestion du risque ainsi que sur le développement de leur sens civique et sur la valorisation de leur propre image. En effet, quoi de plus valorisant pour un élève de pouvoir porter secours à un camarade, à un membre de sa famille, ou à un de ses enseignant ?

Les formation PSC1 s’intègrent de fait parfaitement dans le cadre du CESC de chaque établissement.

Notons enfin que la « Formation aux premiers secours pour tous » est un projet phare de la partie citoyenneté du projet académique de Créteil.

Des formations PSC1 à destination des personnels sont proposées dans le cadre du plan académique de formation, mais peuvent aussi être organisées au niveau des établissements.

Post Scriptum :

N’hésitez pas à suivre une formation et à la recycler régulièrement !

 

Articles les plus lus

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.

L’académie de Créteil organise une après-midi (...)

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés