Sciences de la vie et de la Terre

Sexe, molécules et éléphants.

19 / 02 / 2006 | Liliane Grandmougin

La période du musth (excitation sexuelle proche du rut) chez les éléphants est marquée par la libération dans un musc d’une phéromone, la frontaline, secrétée sous deux formes chirales (molécules en miroir ou énantiomères). Des chercheurs viennent de montrer en quoi cette particularité influence le comportement reproducteur des éléphants.

La frontaline (1,5-dimethyl-6,8-dioxabicyclo[3.2.1]octane) est libérée par une glande temporale chez l’éléphant d’Asie mâle (Elephas maximus) en période de musth. La sécrétion débute peu avant la puberté, vers l’âge de 15 ans. Le musth ne se produit que vers 25 ans et ne dure que quelques jours. Vers 31-35 ans, il dure plusieurs semaines ; à 36-40 ans : de un à deux mois. Enfin, après 40ans, le musth s’étend de deux à quatre mois. La quantité de phéromone émise augmente avec l’âge de l’éléphant ainsi qu’en milieu de musth.

Les chercheurs ont découvert que les deux énantiomères (nommés respectivement formes + et -) ne sont pas sécrétés en mêmes proportions. Chez les jeunes mâles, la forme + domine. Au fur et à mesure de la maturité et de la période de musth, les deux formes s’équilibrent (mélange racémique). Quelle en est l’influence sur les autres individus ?

Au cours d’expériences, on a présenté des échantillons à divers éléphants. Lorsque l’échantillon ne contenait pas de frontaline, ou lorsque la forme + dominait dans le mélange, seuls les jeunes mâles, sans doute par curiosité, se montraient intéressés. Un mélange racémique, en particulier en forte concentration, repoussait les mâles de tous âges, les femelles gestantes et en phase lutéale de leur cycle. Par contre, les femelles en phase folliculaire et en oestrus étaient attirées.

Ces résultats révèlent que la concentration et la proportion d’énantiomères de la frontaline constituent pour les animaux « récepteurs » une source d’information sur l’âge et le stade du musth de « l’émetteur ». Ainsi, une forte concentration de frontaline, en mélange racémique, sera-t-elle synonyme de mâle mature ayant un statut social important et du succès auprès des dames ...

Voilà de quoi inspirer l’industrie cosmétique mais... la frontaline ne marche que chez les éléphants ! Par contre, ces informations pourraient être utilisées pour améliorer la gestion et la conservation de ces animaux dans les parcs et réserves naturelles. [1]

L.G

Source :

  • Nature Vol.438 ; 22-29 décembre 2005.

[1voir aussi la brève : « Mais qui a tué les rhinocéros ? »

 

Articles les plus lus

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Etudier le vocabulaire de la BD, savoir « comment écrire une BD », s’interroger sur tous les éléments qui constituent la BD (cases, bulles, etc.) et qui sont porteurs de sens pour une utilisation en SVT.

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Avoir une approche ludique du programme de Terminale S grâce à l’intelligence collective, l’exemple d’un jeu d’évasion (escape game) grandeur nature !