Sciences de la vie et de la Terre

Synthèse des animations SVT proposées aux enseignants de collège en avril 2015

07 / 09 / 2015 | Frédéric Véron | Sophie Pons

 Introduction

La pédagogie de projet trouve son origine dans les travaux de l’américain John Dewey (1859-1952) : c’est en agissant que l’élève se construit (« Learning by doing »). Elle repose sur une démarche dans laquelle les élèves découvrent par eux-mêmes ce qu’ils ont besoin d’apprendre pour mener à bien un projet. Ainsi l’organisation par une classe d’un voyage scolaire peut être l’occasion de découvrir la géographie d’une région, la dimension économique d’un voyage et les outils nécessaires pour la préparer… La démarche de projet s’appuie donc sur une pédagogie dite active dans laquelle l’élève construit lui-même ses savoirs dans l’action (approche constructiviste). Elle a pour but notamment de stimuler sa motivation et donner du sens aux apprentissages. Les réflexions plus récentes des chercheurs en sciences de l’éducation font apparaitre que la pédagogie de projet reste plus que jamais pertinente car elle permet de surprendre les élèves et de créer des conditions favorables au développement de leur personne, face à la complexité actuelle du monde dans lequel nous vivons. Une démarche de projet intègre ainsi des dimensions d’innovation, de création et d’entreprise. Pensées divergentes, créativité, innovation, quand elles riment avec capacité à s’intégrer dans un collectif, sont des valeurs sûres.

Ce sont ces principaux objectifs qui ont motivé la constitution d’un groupe de travail sur la pédagogie de projet, rassemblant des enseignants de collège et des inspecteurs. Ce groupe s’est réuni plusieurs fois durant l’année scolaire 2014-2015, avec l’ambition d’élaborer des ressources et de les présenter à tous les enseignants de collège au printemps, lors d’une demi-journée d’animation. Rapidement, le contexte des réformes liées à la refondation de l’école a donné à ces travaux un relief particulier.

La refondation de l’école donne en effet une place importante à la démarche de projet. Le terme « projet » est cité à plusieurs reprises dans le texte du nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture (JORF n°0078 du 2 avril 2015 - Décret n° 2015-372 du 31 mars 2015 : http://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/3/31/MENE1506516D/jo ). L’engagement des élèves dans une démarche de projet contribue au développement du jugement et de l’esprit critique, favorise les interactions avec le monde et permet d’acquérir des capacités de création, d’imagination et d’action. Le domaine 2 du socle souligne particulièrement la dimension collaborative souvent sous-jacente à la démarche de projet : l’élève apprend le travail en équipe, le partage des tâches et la mise en œuvre d’un dialogue constructif. Autre objectif majeur du socle, le développement du sens de l’engagement et de l’initiative, adossé à la mise en œuvre de projets, apparait largement dans le domaine 3. La réforme du collège accorde également une place particulière à la pédagogie de projet, notamment à travers les enseignements pratiques interdisciplinaires ou EPI (à lire : « Collège mieux apprendre pour mieux réussir » mars 2015 : http://www.education.gouv.fr/cid86831/college-mieux-apprendre-pour-mieux-reussir.html ; circulaire n° 2015-106 du 30-6-2015 : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=90913 ). L’esprit de ces EPI est de permettre aux élèves de mieux comprendre le sens de leurs apprentissages en les croisant, en les contextualisant et en les utilisant pour réaliser des projets collectifs concrets. Ces temps de travail sont des moments privilégiés pour mettre en œuvre de nouvelles façons d’apprendre et de travailler pour les élèves et leur permettre de développer l’expression orale, l’esprit créatif et la participation. Les EPI s’inscrivent dans huit thèmes de travail (corps, santé, bien-être et sécurité ; culture et création artistiques ; transition écologique et développement durable ; information, communication, citoyenneté ; langues et cultures de l’Antiquité ; langues et cultures étrangères ou, le cas échéant, régionales ; monde économique et professionnel ; sciences, technologie et société).

C’est dans ce contexte particulier que le groupe de travail a préparé cette animation, conscient des enjeux potentiels, tout en gardant à l’esprit sa volonté initiale : mettre la pédagogie de projet au service de l’enseignement des sciences et de la réussite des élèves. A l’image de la démarche de projet, qui lorsqu’elle prend place dans un cadre collectif, repose sur l’engagement de chacun pour atteindre des objectifs partagés, c’est un véritable travail d’équipe qui a animé les membres du groupe.

 Objectifs de l’animation 2015 :

Le groupe académique de préparation de l’animation s’est fixé l’ambition de réfléchir aux dimensions indispensables d’une pédagogie de projet et à son apport particulier à l’enseignement des SVT au collège. Trois directions de travail ont été définies, elles ont amené logiquement les trois objectifs de l’animation proposée en avril 2015 à tous les enseignants de SVT en collège de l’académie :

  • Réflexion sur le sens d’un « projet » formateur pour l’élève
  • Réflexion sur la construction d’un enseignement par projet, en sciences, permettant de mobiliser des attitudes scientifiques
  • Apport d’outils et ressources pour faire vivre une pédagogie de projet au collège

Pour atteindre ces objectifs, deux ateliers ont été proposées lors des animations :

  • Vigie-Nature École et attitudes scientifiques » : cet atelier visait à proposer une réflexion sur les sciences participatives, à travers le programme Vigie-Nature École comme contexte porteur pour un projet de sciences et permettant de mobiliser des attitudes scientifiques chez les élèves. Déclinaison dédiée aux scolaires du programme de sciences participatives Vigie-Nature proposé par le Muséum national d’Histoire naturelle et ses partenaires, Vigie-Nature École permet aux enseignants de sensibiliser les élèves à la biodiversité tout en participant à un véritable programme de recherche. Ce projet participatif est un outil original d’initiation à la démarche scientifique et favorise le contact direct avec la nature à travers des sorties de terrain réalisables dans ou à proximité de l’établissement.
  • Analyse de projets : ce second atelier a permis une réflexion collective sur l’élaboration d’un projet scientifique formateur pour l’élève, afin d’aboutir à des points de vigilance utiles à un enseignant désireux de mettre en œuvre une démarche de projet.

 Atelier « Vigie-Nature École et attitudes scientifiques » :

  • Objectif : envisager les sciences participatives comme contexte porteur pour un projet de sciences, permettant de mobiliser des attitudes scientifiques chez les élèves.
  • Mise en œuvre : présentation et mise en œuvre du protocole de l’observatoire des Vers de terre proposé par le programme Vigie-Nature École, puis analyse des attitudes scientifiques mobilisables.

Site Vigie Nature Ecole : http://www.vigienature-ecole.fr/

  • Supports utilisés lors de l’atelier :
    • Des documents sur Vigie-Nature École et l’observatoire « Vers de terre »
      Documents Vigie Nauture Ecole
      Documents Vigie Nauture Ecole
    • Un outil proposé pour analyser les attitudes scientifiques pendant la mise en œuvre du protocole
Attitudes, tableau à compléter
Attitudes, tableau à compléter
Attitudes (sans definition), tableau
Attitudes (sans definition), tableau
  • Bilan de l’atelier : une proposition de carte mentale « attitudes scientifiques autour de Vigie-Nature École » vous est proposée. Elle cherche à identifier les attitudes scientifiques mobilisables dans le cadre d’un projet intégrant Vigie-Nature École.
Carte mentale, attitudes scientifiques, Vigie Nature

Elle est aussi déclinée de façon spécifique avec le protocole Vers de terre.

Carte mentale, attitudes scientifiques, vers de terres

Selon les districts d’animation, ces cartes furent commentées, enrichies voire reconstruites.

 Atelier « Analyse de projets pédagogiques en SVT et réflexion sur les points de vigilance »

  • Objectif : dégager des points de vigilance pour la construction d’un projet en sciences formateur pour l’élève.
  • Mise en œuvre : Quatre projets sont soumis à l’analyse des professeurs. Ces projets font écho aux « éducations à » (éducation au développement durable, éducation à la santé…). L’analyse d’un projet est menée par groupe de quatre, à l’aide d’un outil de diagnostic proposé. Une phase collective permet la mise en commun et l’émergence des points de vigilance concernant l’élaboration d’un projet formateur pour l’élève. Des modalités variées de mise en œuvre furent envisagées : speed-dating, post-its, présentation orale…
  • Ressources utilisées ou produites lors de l’atelier :
    • Quatre projets « exemples » (il s’agit de projets utilisés comme base de réflexion et non « modèles » ; un grand merci aux enseignants qui ont accepté de donner leurs documents)
    • Un outil possible de diagnostic de projet
      Outil de diagnostic de projet
      Outil de diagnostic de projet
  • Ressources supplémentaires : documents et articles sur la pédagogie de projet
  • Bilan de l’atelier : un document de synthèse présentant les « points de vigilance » à garder en tête pour élaborer un projet en sciences, formateur pour l’élève.

 Le kit « pédagogie de projet – SVT collège » :

Retrouvez l’ensemble des ressources de l’animation dans le kit « pédagogie de projet – SVT collège » : lien vers le kit. Celui-ci propose, outre les documents liés aux ateliers, un dossier contenant des ressources supplémentaires pour enrichir le regard de chacun : document sur l’esprit scientifique, documents sur la pédagogie de projets, des contacts de partenaires, des pistes de financements, des textes réglementaires…

 Autres ressources :

La mise en œuvre des animations en collège dans l’académie de Créteil repose aussi sur l’engagement de 30 professeurs de SVT, animateurs pour leurs districts. Ces enseignants ont largement contribué à la réussite de cette animation et à son enrichissement par divers supports supplémentaires. Voici deux ressources élaborées par certains de ces enseignants-animateurs :

 Professeurs membres du groupe académique de préparation :

Grégory Quiquempois, Marianne Lesou, Sébastien Turpin, Rénald Estavoyer, Frédéric Véron, Julien Loche, Claude Chat. Merci à chacun d’eux pour son engagement et son investissement.

 

Articles les plus lus

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.

Animation présentant les principales étapes de la technique d’autoradiographie.

Utiliser Twitter pour produire du savoir et éduquer à l’utilisation critique des médias sociaux