Sciences de la vie et de la Terre

Télécommande multimédia

07 / 11 / 2008 | Guillaume Azéma

L’utilisation en classe de matériel de projection (rétroprojecteur, vidéo projecteur couplé à un ordinateur) impose différentes contraintes. Leur manipulation requiert une proximité entre l’utilisateur (enseignant ou élève) et l’appareil, le temps de manipulation est parfois long… autant de choses qui réduisent fortement un des intérêts majeurs de ces outils, à savoir l’interactivité.

Les télécommandes de présentations multimédia permettent de solutionner quelques-unes de ces difficultés potentielles d’utilisation lorsque l’on utilise un ordinateur couplé à un vidéoprojecteur.

 1- Présentation générale et spécifications techniques

1.1- Présentation générale de ce type de périphériques

Les télécommandes multimédia sont des périphériques qui se connectent à votre ordinateur. Elles permettent de commander quelques fonctions à distance. Il existe différents modèles, chez différents constructeurs, dont les prix varient de 30 € à 70 € environ.

Le modèle analysé ici est un modèle de chez Targus, le Wireless Multimedia Presenter.

JPEG - 35.9 ko
ensemble récepteur + commande

D’autres modèles disponibles présentent les mêmes caractéristiques générales, avec certaines fonctions, plus ou moins utiles, par exemple la fonction dictaphone numérique.

1.2- Spécifications techniques du modèle analysé

Le modèle analysé est compatible avec différents systèmes d’exploitation, comme Windows XP, Mac OS , Ubuntu Linux. Il utilise la technologie « plug & play », ce qui signifie qu’il n’y a pas besoin d’installer un pilote sur l’ordinateur. En fait, la télécommande est livrée avec un petit récepteur qui se branche sur un port USB. Une fois ce petit récepteur (de la taille d’une grosse clé USB) connecté, il suffit d’allumer la télécommande, et c’est parti…

(ci-dessous, le récepteur, connecté à un port USB, et une clé USB, non connectée)

JPEG - 34.4 ko
récepteur

Ce modèle présente une portée de 15m (Les modèles les plus économiques ont une portée de 10m environ, ce qui est suffisant pour l’utilisation dans une salle de classe).

Il présente en fait plusieurs fonctions différentes (voir photo) :

  • Une boule de souris, de type trackball, est présente, ce qui permet un déplacement de la flèche à distance
  • 3 boutons, que l’on peut utiliser selon 3 modes : Souris (on dispose notamment d’un clic gauche et d’un clic droit) Diaporama (on dispose notamment d’une touche « diapositive suivante » et d’une touche « diapositive précédente », ce qui évite de passer par un clic droit…) Multimédia (on dispose alors d’une touche play/pause et d’un contrôle du volume)
  • 3 boutons permettant, par exemple de lancer un navigateur internet ou un logiciel de messagerie mail
  • Un pointeur laser
JPEG - 21 ko
fonctions
JPEG - 9.6 ko
laser

La télécommande nécessite 2 piles, de type AAA. Un bouton on/off permet de la déconnecter pour économiser les piles.

Points positifs : Très ergonomique, prise en main très simple, utilisable avec tous les logiciels, beaucoup de fonctions

Points négatifs : pas de « mise en veille automatique », donc usure très rapide des piles si on oublie de l’éteindre, victime de son succès, ce modèle, acquis à titre personnel il y a 2 ans est maintenant un peu difficile à trouver, et les modèles récents sont un peu moins complets.

 2- Applications pédagogiques possibles

Ce « concentré de technologie » doit maintenant trouver sa place au sein de pratiques pédagogiques.

Le principal intérêt est de rendre à l’enseignant (et pourquoi pas à l’élève) sa mobilité dans la classe, mobilité parfois perdue lorsqu’il faut manipuler un logiciel ou utiliser un diaporama.

2.1- Mobilité et gestion de classe

Avec certaines classes agitées, ce type de télécommande permet de contrôler un ensemble de ressources numériques sans avoir à se plonger dans son ordinateur et sans avoir à quitter sa classe des yeux. Il est même possible de le faire tout en se déplaçant dans la classe.

L’utilisation de liens hypertextes entre différentes diapositives d’un diaporama ou entre différents documents, permet d’avoir à disposition un ensemble de ressources pédagogiques que l’on peut donc facilement projeter en fonction des questions des élèves, ou de leurs difficultés. Il permet également de lancer des logiciels et même de lancer un navigateur internet (pour accéder rapidement à un site, il suffit de le mettre en favoris et l’accès se fait en un clic !).

L’utilisation (avec parcimonie) du pointeur laser peut être très efficace et même attirer la curiosité de certains élèves, qui, parfois réticents à prendre la parole et à participer, veulent bien s’ils utilisent la télécommande (situation vécue…).

2.2- Mobilité et différenciation pédagogique

Dans certains types d’activités (TP par exemple), il est nécessaire d’expliquer des choses différentes à chaque binôme. Si certaines de ces explications peuvent se faire avec un petit schéma au crayon à papier, d’autres nécessitent la projection de documents (schémas, logiciels…), ce qui implique des allers-retours au bureau ce qui n’est pas l’idéal (ni pour l’enseignant, ni pour les élèves !).

L’utilisation d’une télécommande multimédia permet de limiter ces allers-retours, et permet, de par sa simplicité d’utilisation, de faire intervenir l’élève directement (soit pour pointer quelque chose, soit pour utiliser un logiciel simple à distance…)

2.3- Expression orale et TICE

D’autres activités, par exemple la réalisation d’exposés ou de présentations orales par les élèves, sont une opportunité d’utilisation des TICE. Mettre à disposition des élèves ce genre de périphériques permet d’éviter qu’ils ne soient figés à côté de l’ordinateur.

Ceci contribue à ce que l’exposé soit un véritable exercice d’expression orale, et non un exercice de « lecture de diaporama ».

 3- Conclusion

Ces télécommandes multimédia permettent donc de retrouver une mobilité dans la classe, mobilité parfois perdue par l’utilisation de supports numériques, par exemple lorsque les ordinateurs sont peu accessibles dans la classe. Elles permettent également de retrouver une certaine disponibilité pour les élèves.

Ceci nécessite une organisation préalable de ses ressources numériques (dossiers thématiques, liens hypertextes, organisation de ses favoris…).

Enfin, ceci permet une intervention à distance sur des logiciels simples d’utilisation (ne nécessitant que quelques clics de souris).
Bien entendu, elles sont utilisables dans bien d’autres circonstances (formations, réunions…)

Post Scriptum :

Disponibles à partir d’une trentaine d’euros, ces télécommandes sont un véritable atout pour dynamiser ses cours.

 

Articles les plus lus

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Bilan des TraAM SVT 2016-2017 pour l’académie de Créteil.

Avoir une approche ludique du programme de Terminale S grâce à l’intelligence collective, l’exemple d’un jeu d’évasion (escape game) grandeur nature !