Sciences de la vie et de la Terre

Tp vitesse des courants océaniques Lycée 2nde Fiche Élève

 

Date : Nov 2000

AUTEURS :
Michèle Le Hir
(conception )
JC Le Hir
(réalisation)

Niveau
concerné :
Lycée
Type
TP Seconde

face="Arial">VITESSE
DES COURANTS OCÉANIQUES

SUPERFICIELS

size="4" face="Arial">Fiche Élève

Programme

La
planète Terre et son environnement

 

Objectifs :

  • de connaissances  : évaluer la vitesse de courants océaniques superficiels afin de la comparer à la vitesse des mouvements atmosphériques.
  • de méthode  : saisir des données, positionner avec soin et exactitude des points (latitude, longitude) sur un planisphère. Calculer une vitesse. Analyse des résultats.


VITESSE DE COURANTS
face="Arial">OCÉANIQUES SUPERFICIELS

Comment calculer la
vitesse d’un courant océanique ? Par quel moyen ? Consultez à
l’écran les caractéristiques des bouées
dérivantes
.


Étude de la dérive de quelques bouées, dans l’océan
Atlantique nord au cours de l’année 1996.

Choisissez l’une d’entre elles et cliquez sur son code numérique afin d’afficher le relevé hebdomadaire de ses positions tout au long de l’année.

a - Pourquoi les longitudes
sont-elles exprimées par une valeur numérique négative
et les latitudes par une valeur numérique positive ?

- Préparez avec soin le dispositif qui vous permettra de matérialiser sa dérive : placez le transparent comportant le contour des côtes sur la feuille quadrillée en longitude et latitude. Les graduations doivent se recouvrir parfaitement. Reliez-les 2 documents par du ruban adhésif, il est essentiel qu’ils restent parfaitement solidaires pendant toute la durée de votre relevé.

- Au stylo feutre
indélébile, pointez avec soin
, sur le transparent,
les positions successives de votre bouée tout au long de l’année
et matérialisez sa dérive en reliant les différents
points par un trait ou, quand vous le pouvez, par une flèche
donnant le sens du déplacement. (la première position
sera repérée par une croix, pensez à indiquer en
marge de votre transparent le code numérique de votre bouée)

b- Analysez votre
tracé après avoir observé quelques tracés
réalisés par vos camarades

Est-il simple ou complexe ?
Le sens de la dérive annuelle de la bouée est-il facile ou au contraire difficile à déterminer ?
Calculez la vitesse maximale de cette dérive au cours de l’année  : pour cela, reportez à l’aide de votre compas la plus grande et la plus petite dérive hebdomadaire sur l’axe des latitudes (principe du compas de marine). Sachant que 1° de latitude correspond à 111 km, vous pouvez estimer ces 2 vitesses en m.s-1 ou en .km.h-1
l’intervalle de temps entre les positions successives d’une même bouée n’est pas toujours le même.


Superposons maintenant tous les transparents représentant les tracés
des bouées dont vous avez étudié la dérive

Que vous révèle
l’observation au rétroprojecteur de la superposition de tous vos
tracés ?
Précisez votre analyse en comparant votre document collectif au
planisphère de la circulation
océanique globale

 

BILAN :

 



SVT Académie de Créteil

 

 

Articles les plus lus

Il y a autant de classes inversées qu’il y a de professeurs et de classes, pour autant elles partagent toutes des points communs qui sont au coeur de cette pédagogie.

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.