Logo du site

Sciences de la vie et de la Terre

Des alternatives pédagogiques à la dissection de la souris

18 / 06 / 2015 | Vincent Audebert

La note de service du 28 novembre 2014 définit les conditions réglementaires des dissections en SVT et en biologie-écologie. Ce texte interdisant la dissection de la souris, il a une incidence sur les pratiques des enseignants de collèges et de lycées, qui l’utilisaient fréquemment. En effet, la souris est le modèle animal le plus utilisé pour étudier l’anatomie d’un mammifère et par transfert, envisager celle de l’Homme. Sa dissection donnait la possibilité d’observer les différents appareils, circulatoire, respiratoire, digestif, urinaire ou reproducteur ainsi que le système nerveux, en vue de comprendre les processus physiologiques. Cette étude anatomique, en collège, permettait d’appréhender la notion d’appareil, de situer les différents organes les uns par rapport aux autres et de voir leurs relations anatomiques. Au lycée, si ces aspects peuvent être repris lors de l’étude des grandes fonctions, la dissection de souris associée à celles d’autres vertébrés permettait surtout de comparer les plans d’organisation et donc de traiter la notion d’évolution.

Diverses alternatives à cette dissection sont donc proposés dans les différents documents accessibles ci-joints en format pdf. Ils veillent à conserver l’intérêt pédagogique intrinsèque des dissections dans la formation des élèves.

Alternatives à la dissection Alternatives à la dissection de la souris
Annexes 1 et 2 Annexes 1 et 2
Annexe 3 Annexe 3

 

Articles les plus lus

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
"courbes"

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Une
cellule réalise la synthèse de nombreuses (...)