Sciences de la vie et de la Terre

Dirty Biology : Des races dans l’humanité ?

16 / 05 / 2017 | Arnaud Van Praët

Analyse d’une vidéo de la chaîne YouTube « Dirty Biology ».

Dirty Biology est une chaîne YouTube dont l’objectif est d’expliquer des sujets scientifiques apparemment sales et/ou provocants... tout en reposant sur des bases scientifiques sérieuses.

JPEG - 39.5 ko

Son auteur, Léo Grasset, est un ancien étudiant en biologie.

Avec plus de 430 000 abonnés et plus de 20 millions de vues, il propose des vidéos de durée variable (entre 5 et 15 minutes en général), rythmées et pleine d’humour, telles que « À quoi sert un pénis ? », « Les enfers artificiels », « Sommes-nous humains ? » ou encore « Combien vaut la Nature ? ». Au-delà du titre accrocheur, les sujets sont traités de façon humoristique sur la forme mais cependant de façon beaucoup plus sérieuse sur le fond.

JPEG - 72.7 ko

Nous nous sommes intéressés à l’épisode « Des races dans l’humanité ? ».

JPEG - 24.3 ko

 La réalisation

  • Lieu de tournage : Bureau/Chambre.
  • Durée : 5 min 00 s
  • Qualité de l’image : Satisfaisante.
  • Qualité du son : Satisfaisante.
  • Débit de parole : Dynamique.
  • Niveau de langue : Alternance de vocabulaire scientifique et de vocabulaire commun, avec parfois du vocabulaire moins soutenu.
  • La scénarisation : En quatre étapes (différences et ressemblances entre populations, pas de race dans l’humanité, origine des variations, absence de hiérarchisation des variations).
  • Insertions de médias : Incrustations de photos, de vidéos, de schémas et de mots scientifiques.
  • Source des médias : indiquée.

JPEG - 47.1 ko

 Le contenu scientifique et pédagogique

  • Le contenu scientifique :

Le niveau scientifique est satisfaisant tout en restant dans le domaine de la vulgarisation. Il permet de comprendre que les populations humaines réparties sur Terre ne sont pas soumises aux mêmes conditions environnementales et que la sélection naturelle a entrainé la conservation de caractères avantageux. Ces caractères sélectionnés sont à la base des différences observées entre les populations. Chaque population présente ainsi des caractères avantageux ou non. Il n’existe pas de population possédant tous les caractères avantageux : il n’y a donc pas de hiérarchie avec des populations supérieures aux autres... et inversement. Le mot race n’est plus utilisé par les scientifiques pour l’espèce humaine.

Le niveau correspond bien à celui d’une fin de cycle 3, voire de cycle 4 du Collège. Par contre, il reste un peu trop simple pour correspondre au niveau scientifique du lycée, en particulier pour la Terminale S.

JPEG - 52.9 ko

  • Le contenu pédagogique :

Les différences entre populations et l’explication de leur origine sont présentées de façon claire. L’absence de hiérarchisation est aussi très bien montrée par un jeu de comparaison 2 à 2 (population A avec un caractère avantageux par-rapport à B, population B avec un caractère avantageux par-rapport à C, population C avec un caractère avantageux par-rapport à D, population D avec un caractère avantageux par-rapport à A), très rapide, organisé sous la forme d’une boucle au sein de laquelle on constate qu’aucune population ne se détache de façon supérieure aux autres.
Cependant, même si l’absence des races au sein de l’espèce humaine est énoncée, le concept de race n’est pas expliqué, ce qui nuit à une bonne compréhension : une définition du mot race accompagnée d’une explication aurait permis de bien faire comprendre sur quels arguments scientifique cette affirmation repose.

JPEG - 47.4 ko

La chaîne YouTube « Dirty Biology » se veut accessible au plus grand nombre. Pour cela, l’utilisation d’un discours vulgarisé associé au ton humoristique est efficace.
Cependant, le niveau de langage, qui est en général d’un niveau tout-à-fait correct, est à deux reprises pris en défaut : une première fois avec l’utilisation du mot argotique foireux (qui aurait très bien pu être remplacé par une explication sur les arguments scientifiques sur lesquels on se base), puis une seconde fois en fin de vidéo où, plutôt que d’utilisation « s’en battre les c... », le mot « indifférence », au pire une expression avec un langage moins soutenu mais pas vulgaire n’aurait pas nuit à la compréhension de la phrase.
Enfin, attention au modèle économique : à la fin de chaque vidéo, un appel aux dons via la plate-forme Tipeee est présenté. Il serait alors intéressant, dans le cadre d’une utilisation avec les élèves, d’amorcer un débat sur l’éducation aux médias.

 Public auquel s’adresse cette vidéo

Collègecycle 3, cycle 4
Lycée Seconde, Terminale S

 Les plus, les moins

Cette chaîne YouTube présente des atouts :
Des vidéos assez courtes, bien rythmées, avec de l’humour. Des thèmes autour de la biologie qui, derrière un titre racoleur, sont traités de façon simple, avec peu d’erreurs scientifiques et faciles d’accès. Les thèmes abordés sont très divers et parfois très pointus (ex : Combien vaut la Nature ?). Les sources sont indiquées. Il existe aussi (et c’est suffisamment rare pour le signaler), des rétroactions grâce à des émissions spéciales FAQ (Foire Aux Questions). L’ensemble représente ainsi un bel équilibre entre apport scientifique et divertissement.

Quelques définitions supplémentaires et des apports scientifiques un tout petit peu plus précis permettraient une exploitation plus large, à un niveau supérieur. Il est dommage que le niveau de langage ne soit pas toujours bien contrôlé. Les titres racoleurs et le niveau de langage ne sont-ils pas dédiés à attirer un public en masse afin de financer la chaîne YouTube grâce aux dons ?

 Lecture complémentaire

Pour en savoir plus sur le sujet de l’Homme et de son évolution :

  • Guillaume Lecointre et Hervé Le Guyader, Classification phylogénétique du vivant, éd. Belin, 2001
  • Claude Louis Gallien, Homo - Histoire plurielle d’un genre singulier, éd. PUF, 2002
  • Le musée de l’Homme, http://www.museedelhomme.fr/
 

Articles les plus lus

Une aide à l’utilisation d’un nouvel outil pédagogique sur le BIG : l’utilisation d’applications mobiles en classe !

Le BIG a sélectionné pour vous des Apps (...)

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »