Sciences de la vie et de la Terre

Outils de référence Lycée Seconde Biologie Partie 1

01 / 09 / 2005 | Migration

Classe de 2nde 2001

Partie Biologie I

L’ORGANISME EN FONCTIONNEMENT

  

  Connaissances exigibles

 

  Les variations de paramètres cardiaques et respiratoires lors d’un effort physique permettent de satisfaire l’augmentation de la consommation en dioxygène des muscles.

  Un contrôle nerveux permet d’intégrer le fonctionnement des systèmes circulatoire et respiratoire afin d’adapter l’approvisionnement en dioxygène aux besoins de l’organisme.

  1- L’effort physique s’accompagne de variations de paramètres circulatoires et respiratoires.

  1 -1 Le débit cardiaque augmente au cours de l’effort.

  • Le débit cardiaque est le volume de sang éjecté par chaque ventricule pendant une minute (L.min-1)
  • Il dépend du volume de sang éjecté à chaque contraction ventriculaire.
  • Il dépend de la fréquence cardiaque exprimée en battements par minute.

  1 -2 Le débit respiratoire augmente au cours de l’effort.

  • Le débit respiratoire est le volume d’air expiré en une minute (L.min-1).
  • Il dépend du volume d’air rejeté à chaque expiration.
  • Il dépend de la fréquence respiratoire exprimée en nombre de cycles par minute.

  2 -L’augmentation combinée des débits cardiaque et respiratoire répond à l’accroissement du métabolisme des cellules musculaires.

2-1 L’organisation du système circulatoire permet l’apport
de dioxygène aux cellules.

2.1.1L’organisation anatomique du cœur impose au sang une
circulation dans un seul sens.

2.1.2 L’organisation du cœur en deux parties droite et gauche
impose une double circulation du sang dans
l’organisme.

 

  • Le sang envoyé par le ventricule droit vers les poumons, revient à l’oreillette gauche : c’est la circulation pulmonaire.
  • Le sang envoyé par le ventricule gauche vers les organes, revient à l’oreillette droite : c’est la circulation générale.
  • La circulation pulmonaire et la circulation générale sont en série.
  • Le débit cardiaque est le même dans les deux circulations.

2.1.3 La circulation pulmonaire permet
au sang de se saturer en dioxygène.

2.1.4La circulation générale
distribue le sang oxygéné aux cellules des différents
organes.

  • Dans la circulation générale, les organes sont disposés en parallèle.
  • La variation du diamètre des vaisseaux permet de moduler le flux sanguin en fonction des besoins des différents organes.

  2-2 Au cours de l’effort, les cellules musculaires consomment davantage de dioxygène et de nutriments.

2.2.1 Les cellules musculaires en activité,
prélèvent davantage de dioxygène
dans un même volume de sang.

2.2.2 Ainsi le sang veineux est davantage appauvri en dioxygène.

  2-3 Des modifications du fonctionnement des systèmes circulatoire et respiratoire permettent d’accroître l’apport de dioxygène des muscles au cours de l’effort.

2.3.1L’augmentation du débit cardiaque
résulte à la fois d’une augmentation du volume sanguin
éjecté par le cœur et d’une augmentation de
la fréquence cardiaque.

  • Elle permet d’accroître le débit sanguin dans les muscles.
  • Elle permet d’accroître le débit sanguin dans les poumons.

2.3.2 L’augmentation du diamètre des vaisseaux qui irriguent
les muscles en activité, privilégie leur approvisionnement
en dioxygène.

2.3.3 L’augmentation du débit respiratoire
maintient la saturation en dioxygène
du sang arrivant aux poumons avec un plus grand débit.

  • Lors d’un effort, le sang arrivant aux poumons est davantage appauvri en dioxygène
  • L’augmentation du débit respiratoire compense un prélèvement plus important en dioxygène par les muscles en activité.

  3 La modulation coordonnée des activités cardio-vasculaire et respiratoire par le système nerveux permet l’adaptation de l’organisme à l’effort.

  3-1 L’activité automatique du cœur est en permanence contrôlée par le système nerveux.

3.1.1 Les contractions rythmiques du muscle
cardiaque sont automatiques.

  • La commande des contractions est localisée dans le cœur.

3.1.2 Au repos, la fréquence cardiaque
est diminuée par des messages nerveux.

  • Cette diminution de fréquence résulte de l’activité prédominante des nerfs cardio-modérateurs.
  • L’activité des nerfs cardio-accélérateurs diminue.
  • Ces nerfs cardio-modérateurs et cardio-accélérateurs sont issus de centres nerveux situés dans le bulbe rachidien.

3.1.3 Lors d’un effort, la fréquence
cardiaque est augmentée par une modification des messages nerveux.

  • L’activité des nerfs cardio-modérateurs diminue.
  • L’activité des nerfs cardio-accélérateurs augmente.

  3-2 La contraction des muscles respiratoires est commandée et contrôlée par le système nerveux.

3.2.1L’inspiration résulte de la contraction
des muscles respiratoires.

3.2.2Cette contraction des muscles respiratoires
est commandée par des nerfs issus d’un centre nerveux bulbaire.

  • L’activité rythmique de ce centre est automatique.

3.2.3 Lors d’un effort , l’activité
du centre nerveux respiratoire augmente.

  • Elle provoque un accroissement de la fréquence de contraction des muscles respiratoires.
  • Elle provoque l’augmentation d’amplitude de la contraction de ces muscles.
  • Il en résulte un accroissement du débit respiratoire.

  3-3 Les centres nerveux bulbaires sont associés à l’action du cerveau.

3.3.1 Des centres du cortex cérébral commandent la contraction
volontaire des muscles squelettiques.

3.3.2 Les centres corticaux envoient des messages aux centres bulbaires
pour préparer l’organisme à l’effort.

  • Ces messages sont envoyés en même temps que la commande des contractions volontaires.
  • Le cerveau peut anticiper son action dans une situation de stress.

 

  MOTS ET EXPRESSIONS CLÉS

les mots clés sont les mots écrits en rouge
dans le texte du référentiel.

  

adaptation à l’effort physique circulation orientée fréquence
approvisionnement en dioxygène contrôle nerveux modulation
automatisme cardiaque coordination vasomotricité
circulation en parallèle débit cardiaque  
circulation en série débit respiratoire  

 

 

 

 



SVT Académie de Créteil

 

 

Articles les plus lus

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Page de présentation de la fresque des temps géologiques. Intentions pédagogiques, menu d’accès aux différents articles et aux 2 déclinaisons de la frise des temps géologiques.