. . .

Sciences de la vie et de la Terre

Votre position dans le site

icône du fil d'arianeAccueil du site → Niveaux → Lycée → Article
Auteur :
Frédéric Lalevée

Lycée Jean rostand

93420 VILLEPINTE

Date :
Niveaux : Collège, Lycée
Types d'activité pédagogique : Usage des TICE, Formation

La tablette graphique

À propos de cet article

Descriptif

NiveauCollège, lycée, laboratoire
TypeTablette graphique
FabricantsTrust, Wacom, NGS
DistributeursLibrairies, grands magasins, Internet, ...

Sommaire

Diffusez cet article

En ce moment sur la Une

→ des articles connexes

Une tablette graphique est un objet de la taille d’un tapis de souris qui permet de dessiner sur l’écran avec un stylet, comme on le fait avec un crayon. Le stylet permet également de remplacer la souris.

  • Chaque point de la zone active correspond à un point de l’écran.
  • Les clic, double-clic, clic droit peuvent être réalisés avec le stylet, qui peut remplacer la souris.
  • Le stylet est reconnu par tous les logiciels qui ont une fonction de dessin (du traitement de texte aux logiciels professionnels).
  • Le stylet est particulièrement dédié à l’utilisation d’outils de dessin tels que « dessin à main levée », « encre » ou « pinceau ». Les logiciels de dessin et de retouche d’image permettent de faire varier l’épaisseur du trait dessiné avec la pression exercée sur le stylet.

Utiliser le stylet comme une souris

Il est possible de modifier partiellement les fonctions des différentes parties du stylet. Voici le réglage qui rappelle le plus une souris.

La seule fonction absente du stylet est la roulette de la souris. Pour faire défiler une page avec le stylet, il faut appuyer sur un bouton d’ascenseur ou mettre le stylet en bas ou haut de page.

Quand on branche la tablette (usb), souris et tablette peuvent être utilisés ensemble.

Ecrire avec le stylet

Le stylet fonctionnant comme un crayon, il est possible d’écrire en utilisant un outil de dessin. La grille du traitement de texte permet d’afficher des lignes et le zoom permet de grossir la page pour mieux voir ce que l’on écrit. On ne peut pas écrire aussi vite qu’à la main car à chaque interruption de trait, le logiciel met une demi-seconde à enregistrer le texte qui est pour lui un dessin. Cela incite donc à écrire tout un mot de façon liée, ce qui modifie le style d’écriture.

Quelques utilisations possibles.

  • Insertion de quelques mots manuscrits dans un texte dactylographié.
  • Écriture de tout un texte : c’est envisable mais outre un temps probablement plus long passé à l’écrire, la correction ultérieure sera difficile. Si ajoute un mot, il faudra décaler manuellement tous les suivants. Pour redimensionner un mot ou une texte, il faudra le grouper auparavant. Voici le même texte redimensionné plusieurs fois.
  • Écrire les légendes d’un desin à la main, pour lui donner un aspect plus naturel (voir plus bas). Cette utilisation entre en concurrence avec le dessin fait à la main et scanné ensuite. Tout dépend du matériel disponible.
  • Gérer du texte dactylographié avec la gomme. Tout texte sélectionné avec la gomme est coupé instantanément (testé dans Word et dans le Bloc-notes).

Dessiner avec le stylet

Les logiciels de dessin se sont adaptés aux possibilités réduites de la souris par rapport à un crayon. Dessiner à la souris permet donc de très bons résultats et ceci d’autant plus que ce dessin n’est généré que par quelques points et est facilement modifiable. En revanche, le dessin généré avec un stylet et l’outil « dessin à main levée » génère de très nombreux points et est difficile à modifier rapidement.

dessin à main levée dessin généré par des clics

Le stylet permettra donc de :

  • dessiner en étant utilisé comme une souris, c’est à dire en dessinant avec des clics.
  • réaliser des croquis à main levée, modifiables par élimination complète de traits. Le dessin ci-dessous a été réalisé dans un traitement de texte.
  • dessiner en mettant à profit la sensibilité à la pression qu’offrent certains logiciels (cette fonction existe par exemple dans Photo Impact XL, Photoshop Elements 2 et Flash MX 2004). La gomme du stylet est également sensible à la pression. Un dessin avec un trait d’épaisseur variable n’est pas utile au dessin scientifique et sera plutôt à réserver aux illustrations (affiche, exposé, mémoire, IDD, TPE). Voici deux croquis très sommaires pour montrer la variation de l’épaisseur du trait.

Avis du groupe Logo du groupe BIG

Un produit à explorer, au fil de ses améliorations