Logo du site

Sciences de la vie et de la Terre

Séminaire "Sciences et jugement critique"

16 / 05 / 2018 | Guillaume Azéma | Michelle Rondeau-Revelle

La mission « Promotion de l’esprit scientifique » a organisé dans le cadre du plan d’animation interdisciplinaire un séminaire sur la contribution des sciences et de la technologie à la formation du jugement de l’élève. Il s’est tenu le mercredi 8 novembre 2017 de 9h à 17h à l’École des Ponts ParisTech de Champs-sur-Marne, Par sa problématique générale formulée ainsi : « Comment les sciences contribuent-elles à la formation de l’esprit critique de l’élève ? », ce séminaire avait pour objectif par une approche interdisciplinaire de permettre une réflexion sur l’esprit critique en sciences et technologie afin d’intégrer la dimension citoyenne dans les pratiques de classe via la mise en œuvre des démarches scientifiques et technologiques, nécessaire à la compréhension rationnelle de la complexité du monde contemporain. Tout ceci afin que l’enseignement des sciences ne soit pas perçu comme celui de vérités à transmettre, mais bien comme celui des savoirs à questionner et à construire. C’est ainsi qu’entrainer au doute et à l’exercice du discernement contribue chez l’élève à sa formation pour devenir un citoyen responsable, capable de libre arbitre.

Ce séminaire a réuni 300 professeurs d’enseignement scientifique et technologique en collège ou en lycée (Mathématiques, SVT, Physique-Chimie, Technologie, Biochimie, STMS-BSE, STI).

Quatre interventions ont été programmées dans la matinée, chacune concernant la place de l’esprit critique en sciences, avec des regards complémentaires liés à l’origine et l’expertise des intervenants :

  • Intervention de Guillaume LECOINTRE, Professeur au MNHN - zoologiste et systématicien : Esprit critique et construction du savoir scientifique : distinction croyances et science
  • Intervention de Dominique ROJAT, Inspecteur Général de SVT : Esprit critique et médias
  • Intervention de Gilles STOLTZ, Professeur de statistique à HEC : Esprit critique et statistique
  • Intervention de Pierre LENA, Académicien des sciences – astrophysicien : Esprit critique et place des sciences dans la société

L’après-midi huit ateliers consacrés à la mise en pratique des aspects développés dans la matinée se sont déroulés en parallèle dans lesquels témoignages, exemples pratiques et échanges ont été proposés. Ces ateliers étaient animés soit par un chercheur de la fondation Main à la Pâte, soit par un IA-IPR, soit par des enseignants de Mathématiques, SVT, Physique-Chimie ou Technologie.

  • Atelier 1 : niveau collège / lycée : Hasard, statistique et citoyenneté ;
  • Atelier 2 : niveau collège / lycée : Pseudo sciences et santé publique ;
  • Atelier 3 : niveau collège / lycée : Cartographie des controverses ;
  • Atelier 4 : niveau collège/lycée : Exploitation critique des médias en SVT ;
  • Atelier 5 : niveau collège : Compréhension et usage autonomes des médias en technologie ;
  • Atelier 6 : niveau collège : Faire vivre l’esprit critique en classe en collège ;
  • Atelier 7 : niveau collège/lycée : L’expérimentation en sciences expérimentales et son analyse critique ;
  • Atelier 8 : niveau collège / lycée : L’esprit critique en éducation prioritaire- particularités de l’enseignement scientifique.

Vous trouverez ci-dessous les liens pour les vidéos des conférences et le résumé des ateliers de l’après-midi avec quelques ressources associées.

Si ce sujet vous intéresse n’hésitez pas à demander dans le plan, de formation 2018-2019 une formation de proximité (Chapitre SVT)

Conférences

Intervention de Guillaume LECOINTRE, Professeur au MNHN - zoologiste et systématicien : Esprit critique et construction du savoir scientifique : distinction croyances et science

Intervention de Dominique ROJAT, Inspecteur Général de SVT : Esprit critique et médias

Résumé de la conférence de D.Rojat
Résumé de la conférence de D.Rojat

Intervention de Gilles STOLTZ, Professeur de statistique à HEC : Esprit critique et statistique

Résumé de la conférence de G.Stoltz
Résumé de la conférence de G.Stoltz

Intervention de Pierre LENA, Académicien des sciences – astrophysicien : Esprit critique et place des sciences dans la société

Résumé de la conférence de P.Léna
Résumé de la conférence de P.Léna

Ateliers

1. Statistique, probabilités et jugement critique - Animateur (s) de l’atelier : Joël BERHOUET (Professeur au lycée Pablo Picasso – Fontenay-sous-Bois), Philippe DUTARTE (IA-IPR de mathématiques – Académie de Créteil)et Fabienne GLEBA Professeure au collège De Lattre – Le Perreux-sur-Marne)

Questionnements proposés par les formateurs, activités réalisées par les stagiaireDéroulé et contenu de l’atelierRessources (liens)
Comment faire travailler les élèves sur l’esprit critique en mathématiques dans les classes ? Questionnements autour des biais des sondages et de la datavisualisation : effets visuels utilisés dans les médias (courbe du chômage…). En classe il est possible de travailler la représentation visuelle qui polarise l’attention (exemples : problèmes d’échelles pour la même information, question du choix de la représentation graphique (histogramme ou courbe pour représenter des données ?)). Réflexion et proposition d’exercices en mathématiques pour le collège et le lycée autour de la marge d’erreur et de la coïncidence à travers des modélisations avec scratch et python qui permettent de “regarder ce que le hasard peut produire”.
Ressource atelier 1
Ressource atelier 1

2. Pseudosciences et santé publique - Animateur (s) de l’atelier : Valérie Samama (Professeure STMS-BSE- Lycée Charles le Chauve-Roissy)

Questionnements proposés par les formateurs, activités réalisées par les stagiaireDéroulé et contenu de l’atelierRessources (liens)
Comment former nos élèves à l’esprit critique face aux contenus numériques ? Quelles stratégies pédagogiques mettre en oeuvre afin de favoriser l’esprit critique ? Partage d’expérience autour d’une activité élèves (présentation des activités réalisées auprès d’une classe de 1ère ST2S) et objectifs pédagogiques de l’activité réalisée auprès d’élèves (étudier la démarche spontanée mise en oeuvre par les élèves pour obtenir des informations sur les thèmes de l’alimentation et de la vaccination à l’aide de l’outil numérique ; observer la démarche mise en oeuvre lorsque la recherche est dirigée ; susciter un regard critique sur le recueil d’information obtenu sur internet).
Ressource atelier 2
Ressource atelier 2

3. Cartographie des controverses - Animateur (s) de l’atelier : Manon Beaudouin -(professeur de SVT - Lycée Germaine Tillion-Le Bourget)- Timothée Deniset (professeur de physique - Lycée Germaine Tillion-Le Bourget)

Questionnements proposés par les formateurs, activités réalisées par les stagiaireDéroulé et contenu de l’atelierRessources (liens)
Controverse : qu’est ce que cela implique ? La complexité et l’incertitude du monde dans lequel nous vivons nous incitent à nous informer sur de nombreuses controverses scientifiques, techniques qui ont une incidence sur notre vie quotidienne. Faut-il vacciner une femme enceinte ? Faut-il encore consommer du poisson quand on considère les conditions d’élevage et le niveau de pollution des cours d’eau ? Faut-il installer le WIFI chez soi ? Ces controverses n’appellent pas une réponse tranchée mais se posent souvent comme succession de questions auxquelles différents acteurs vont apporter des réponses. Cartographier les controverses, revient à lister les arguments des scientifiques, politiques, ONG.... En identifiant et validant les sources afin de se forger une opinion.
Ressource atelier 3
Ressource atelier 3
Ressource atelier 3
Ressource atelier 3

Hyphe browser

4. Exploitation critique des médias en SVT - Animateur (s) de l’atelier : Nathalie Alouis (professeure de SVT - Lycée Samuel Beckett – la Ferté sous Jouarre)

Questionnements proposés par les formateurs, activités réalisées par les stagiaireDéroulé et contenu de l’atelierRessources (liens)
« 90 % des données numériques existantes dans le monde ont été créées ces deux dernières années » (source : Le Monde de l’économie, 17/05/2017). Les données, le Big Data constituent un nouvel enjeu de société, qui questionne le scientifique averti aussi bien que le citoyen. Nos élèves y sont confrontés de deux façons : en étant eux-mêmes la donnée (de manière involontaire dans leur pratique d’internet) ou bien en tant que lecteur de visualisations. Ce n’est qu’en faisant entrer l’élève dans le processus de création d’une datavisualisation qu’on lui permet alors de réfléchir à ces deux aspects. La place accordée dans les programmes à l’éducation au média, au traitement et à l’appropriation des informations est par conséquent plus importante. Par « un apprentissage spécifique », les élèves doivent apprendre « à devenir des usagers des médias et d’Internet conscients de leurs droits et devoirs et maitrisant leur identité numérique, à identifier et évaluer, en faisant preuve d’esprit critique, les sources d’information à travers la connaissance plus approfondie d’un univers médiatique et documentaire en constante évolution ». Leur jugement critique doit s’exercer au contact de ces données et de leur représentation.La réalisation d’une séquence de datavisualisation doit respecter quatre étapes (étape 1 : choix du thème et de la problématique (dont réflexion sur la source de données), étape 2 : traitement et analyse de la base de donnée (permettant un feedback et le choix de l’angle), étape 3 : structuration des données pour les rendre visualisables, étape 4 : élaboration de la visualisation). Chacune d’entre elles permet le développement de compétences et attitudes spécifiques. Il s’agit notamment d’éducation au média par le travail sur les sources. Les élèves, dans les attitudes d’honnêteté intellectuelle et de rigueur qu’ils développent, vont également devoir choisir un angle pour la résolution de la problématique puis entrer dans une démarche de chercheur avec discernement, en faisant leurs propres choix et analyses vis-à-vis de ces données. Enfin, ils doivent exercer un regard critique sur la visualisation finale, ses codes de représentation. Des compétences plus transversales sont par ailleurs mises en jeu (utilisation d’un tableur, maîtrise de la langue), permettant d’envisager un projet pluridisciplinaire (par le biais de la création de documents composites par exemple).
Ressource atelier 4
Ressource atelier 4

5. Compréhension et usage autonomes des médias en technologie - Animateur (s) de l’atelier : Igor Ferrieu (professeur de Technologie en collège)

Questionnements proposés par les formateurs, activités réalisées par les stagiaireDéroulé et contenu de l’atelierRessources (liens)
Le thème des groupes travail TraAM 2015-2016 proposé par le Ministère était « Comment renforcer l’éducation aux médias et à l’information (EMI) dans l’enseignement de la technologie collège ? ». »L’Académie de Créteil a ainsi choisi de proposer une séquence pédagogique dont la problématique est « Comment contribuer à un article d’une encyclopédie collaborative ? La séquence proposée par M. Ferrieu à ses élèves, introduite aux élèves par la présentation d’un article de Wikipédia, a pour finalité la publication d’un article sur l’encyclopédie collaborative pour adolescent Wikimini dans le respect des règles de contribution Article en ligne
Comment contribuer à un article d’une encyclopédie collaborative ? Le thème des groupes travail TraAM 2015-2016 proposé par le Ministère était « Comment renforcer l’éducation aux médias et à l’information (EMI) dans l’enseignement de la technologie collège ? ». L’Académie de Créteil a ainsi choisi de proposer une séquence pédagogique dont la problématique est « Comment contribuer à un article d’une encyclopédie collaborative ? ». La séquence proposée par M. Ferrieu à ses élèves, introduite aux élèves par la présentation d’un article de Wikipédia, a pour finalité la publication d’un article sur l’encyclopédie collaborative pour adolescent Wikimini dans le respect des règles de contribution. fr.wikimini.org

6. Faire vivre l’esprit critique en classe de collège - Animateur (s) de l’atelier : Elena Pasquinelli (Fondation la main à la pâte), Calliste Scheibling

Questionnements proposés par les formateurs, activités réalisées par les stagiaireDéroulé et contenu de l’atelierRessources (liens)
Comment apprendre à faire la différence entre corrélation et causalité ? Le rôle de la science. La méthode scientifique pour palier nos heuristiques. (Les stagiaires reçoivent différents raisonnements. Pourquoi n’est-on pas en présence d’un lien avéré de cause-effet ?) Comment construire une bonne preuve ? (Travail sur la « pyramide des preuves » : du moins fiable, au plus fiable.) Souvent on identifie trop rapidement des liens pour trouver des explications « rationnelles ». Différentes explications (Explication mécanistes vs téléologiques (pour un but) : la plante est verte pour vivre (explication téléologique), l’émeraude est verte parce qu’il y a de petits trucs verts dedans (explication mécaniste) ; Explication circulaire (Tom pense que les cookies de maman sont meilleurs parce qu’ elle utilise du sucre roux. Une explication qui arrive tout de suite sans prévoir de justification : Il a raison parce que le sucre roux est meilleur que le blanc.) ; causes multiples (il peut y avoir une variable cachée (retour sur l’exemple du chocolat : les pays qui ont le plus grands nombres de consommateurs de chocolat sont les plus riches donc les plus développés donc qui investissent le plus dans l’éducation)). Message fort : Comment développer l’esprit critique ? Deux stratégies complémentaires (métacognition : prise de conscience des biais et des difficultés ; méthode scientifique : prise en main des outils qui permettent d’établir l’existence d’un lien causal de manière fiable). Enseigner l’esprit critique, ce n’est pas enseigner le doute. C’est faire réfléchir les élèves sur leur propre façon de fonctionner, donner aux élèves des outils et des méthodes pour apprendre à se repérer dans un monde de l’information et faire comprendre le rôle de la science dans notre société, pour permettre aux élèves de devenir des citoyens éclairés. Le site de la main à la pâte

7. L’expérimental dans l’enseignement des sciences, des aubaines pour encourager l’esprit critique - Animateur (s) de l’atelier : Philippe Handtschoewercker (professeur de physique, Lycée Pablo Picasso - Fontenay sous bois)

Questionnements proposés par les formateurs, activités réalisées par les stagiaireDéroulé et contenu de l’atelierRessources (liens)
Quelles attitudes permettent l’exercice de l’esprit critique ? Les sujets soulevés : la gestion de des paramètres lors d’une expérience (questionnements de l’élève et questionnements du professeur), la question des habitudes disciplinaires (démarches scientifiques stéréotypées) et des réponses que l’enseignant attend (et le fait que certains élèves comprennent les attentes de l’enseignant). La distinction entre la causalité et la corrélation, l’importance de distinguer faits et interprétations, les incertitudes de mesures, le travail autour des “valeurs exactes”.
Ressource atelier 7
Ressource atelier 7

8. L’esprit critique en éducation prioritaire – particularités de l’enseignement scientifique - Animateur (s) de l’atelier : Alain Pothet (IA-IPR de SVT, correspondant académique pour l’éducation prioritaire)

Questionnements proposés par les formateurs, activités réalisées par les stagiaireDéroulé et contenu de l’atelierRessources (liens)
L’esprit critique en éducation prioritaire : Quel constat ? Quelles démarches et quels dispositifs développer ? Que pensez-vous des affirmations suivantes : « Il faut d’abord avoir un bagage suffisant de connaissances avant de chercher à développer l’esprit critique »« Le développement de l’esprit critique est plutôt un objectif de lycée plutôt que de collège »(débat mouvant) Les tensions : faire penser ou laisser penser ? normer ou questionner ? faire ou se distancier ? Quels dispositifs pédagogiques mettre en œuvre pour développer la curiosité ? Quels sont les moments de cours ou de classe où développer la curiosité ? Comment permettre à l’élève de s’étonner ? Comment développer l’esprit critique plutôt que l’esprit DE critique ? Les obstacles à dépasser : manque de formation des enseignants , omniprésence des médias, conflit de loyauté (culture familiale, culture de l’école), pas la priorité de l’école, manque de confiance et de sécurité (il faut être en confiance et en sécurité sinon il n’y a pas d’expression, pas de dvpt de l’esprit critique : il doit y avoir une éthique de classe), maîtrise fragile de la langue
Ressource atelier 8
Ressource atelier 8

Rapport de l’observatoire des pratiques en éducation prioritaire

 

Articles les plus lus

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Des ressources pour la préparation des élèves à l’épreuve écrite de SVT

Avoir une approche ludique du programme de Terminale S grâce à l’intelligence collective, l’exemple d’un jeu d’évasion (escape game) grandeur nature !

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
"courbes"

Sites à (re)découvrir...

Corpus

Anatomie 3D, vidéos enrichies et pour la santé sont les trois rubriques de ce tout nouveau site, mis en place par le réseau Canopé, sur la découverte du corps humain.

Le guide de mise en œuvre du numérique éducatif - Les MédiaFICHES

Guide académique pour aider les équipes pédagogiques dans la mise en œuvre du numérique dans leur établissement.