Sciences de la vie et de la Terre

Un autre horizon

22 / 03 / 2012 | Liliane Grandmougin

JPEG - 56.7 ko

« Pourquoi changer des pratiques culturales utilisant les machines qui labourent, des produits qui désherbent et qui ont permis de nourrir la nation ? »

JPEG - 82.5 ko

 1- Sommaire :

Ce DVD documentaire de 57 min, édité par le Scéren-CNDP, comporte 10 chapitres.
Il s’attache plus particulièrement à décrire des pratiques culturales biologiques et s’appuie sur des témoignages d’agriculteurs et de chercheurs, travaillant en étroite collaboration. Il décrit comment les pratiques culturales raisonnées, à fort rendement, conduisent à un épuisement des sols tout en ayant un impact sur la biodiversité par, entre autres, la pollution de l’environnement.

 2- Contenu des chapitres

 :

JPEG - 46 ko

Pourquoi choisir l’agriculture biologique ? :

Des exploitants éleveurs, céréaliers, viticulteurs, indiquent pour quelle raison ils ont décidé de modifier leurs pratiques culturales. Des chercheurs en microbiologie des sols expliquent en quoi leur travail vient compléter cette nouvelle approche.

JPEG - 40 ko

Présentation du sol et de sa faune :

Un résumé clair et illustrer de ce qu’est un sol, de sa formation à son évolution.

JPEG - 63.6 ko

Le sol forestier comme modèle :

Les forêts constituent un écosystème en équilibre. Cette partie explique le rôle des racines des végétaux dans la constitution d’un sol naturellement riche et comment, chez les plantes cultivées de manière intensive, s’installe un stress permanent qui nécessite des interventions humaines multiples.

La dégradation des sols cultivés :

Cette partie montre les conséquences des pratiques culturales sur l’évolution des sols, en particulier l’action des engrais et du labourage profond sur la faune et flore.

JPEG - 68.6 ko

L’importance de la couverture végétale :

Les parcelles sont cultivées de manière à ce que le sol ne soit jamais à nu. Le couvert végétal assure protection contre la déshydratation, l’érosion et apporte un engrais naturel.

JPEG - 67.9 ko

L’importance des lombrics :

L’effet majeur de ces animaux est montré : brassage vertical s’opposant au lessivage, apport naturel d’éléments minéraux...

JPEG - 53.3 koJPEG - 49.6 ko

Les apports du compost :

Cette partie montre comment un recyclage efficace des déchets organiques constitue un bon engrais. Elle se fait par des mesures précises des différents éléments, combinées à des préparations d’extraits de plantes.

JPEG - 70.7 koJPEG - 60.1 ko

Limiter les adventices sans herbicides :

Un semis direct sans travail du sol permet à la fois de préserver le sol mais aussi de limiter la pousse des plantes non désirées, associées aux cultures.

JPEG - 35.7 ko

Agriculteur- chercheur :

La collaboration étroite entre les agriculteurs et les scientifiques permet d’améliorer les techniques utilisées tout en favorisant un rendement convenable. Elle étudie également le rôle des auxiliaires de culture.

JPEG - 63.2 ko

Le résultat :

Les témoignages montrent en quoi ces pratiques biologiques ont modifié la qualité de vie des exploitants, en valorisant leur travail via la collaboration étroite avec les scientifiques.

JPEG - 78.7 ko

 3- Le livret pédagogique

 :

Il comprend un découpage du film avec résumé des différentes parties et durées, donne des pistes d’utilisation pédagogique dans les différents niveaux concernés . Il fournit des fiches d’exercices et documents complémentaires, détaillés, avec des consignes claires et des éléments de réponse. Des illustrations pour le cours sont également proposées. Il manque cependant des références bibliographiques ou des liens vers des sites web si l’on désire aller plus loin.

L’ensemble constitue cependant un excellent support pédagogique qui viendra compléter le travail de l’enseignant, non seulement sur les nouveaux programmes de lycée (seconde et premières), mais aussi en collège, par exemple en sixième pour découvrir les lombrics, en 4e pour l’action de l’Homme sur son environnement ou en troisième sur le thème au choix « responsabilité collective : pollution et activité humaine ».

Dans tous les cas, il participe à l’éducation au développement durable et peut s’utiliser à ne nombreux niveaux, par son approche claire du sujet. Il peut également favoriser un travail en collaboration avec d’autres disciplines (histoire-géographie, sciences économiques et sociales...)

 

Articles les plus lus

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Si les métiers du numérique sont en plein développement, celui de YouTuber (du nom de la plateforme Youtube) est apparu il y a quelques années et il est devenu incontournable.

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

Avoir une approche ludique du programme de Terminale S grâce à l’intelligence collective, l’exemple d’un jeu d’évasion (escape game) grandeur nature !