Logo du site

Sciences de la vie et de la Terre

Outils mobiles et remédiation par la vidéo

14 / 06 / 2015 | Nathalie Lepouder | Guillaume Azéma

Il est toujours plus facile d’observer les erreurs de l’autre que les siennes. Combien de fois, faisons-nous ce constat alors que nous demandons à nos élèves d’échanger leurs copies ou lorsque nous leur projetons un document anonymé qui comporte des erreurs. Les élèves font des remarques justes et pertinentes alors que, pour un certain nombre d’entre eux, ils ont fait les erreurs qu’ils viennent de repérer.
Pour d’autres, Ils se retrouvent bloqués face à une activité soit parce qu’ils n’ont pas compris les attentes, ne maîtrisent pas la procédure ou manquent de confiance en eux.

Pour autant, réaliser une évaluation de son propre travail est fondamental, aussi bien pour son parcours scolaire que pour son futur professionnel.

En quoi l’utilisation de la vidéo peut-elle être un outil de remédiation et faciliter le travail de l’apprenant ?

Vidéo et méthodologie

Dans cette phase de l’activité, les élèves doivent légender un schéma anatomique du système digestif, en réinvestissant la méthodologie vue depuis la classe de 6ème. Tous les élèves n’ont pas encore acquis cette méthodologie, et nous allons ici utiliser la vidéo de plusieurs manières :

  • autoscopie avec verbalisation des points forts et des points à améliorer
  • utilisation de cette autoscopie par le groupe-classe pour dégager les points importants de la méthode à employer

Dans l’exemple donné ci-dessous, seul le smartphone et la tablette de l’enseignant sont utilisés, ce qui implique de faire un choix (3 ou 4 élèves dans le groupe-classe seront filmés) et rend indispensable le retour en classe entière.

Une première prise de vue de l’élève en train de faire son travail.

https://www.youtube.com/watch?v=wb-DkepDgZ4&feature=youtu.be

Ensuite, il est proposé à cette élève de se revoir, et de commenter son travail (avec un peu d’aide bien sur). Ceci fait apparaître qu’il est parfois difficile pour un(e) élève de mettre des mots sur ce qu’il/elle repère (par exemple, à partir de “mon trait est trop court”, il faut creuser pour en arriver aux traits alignés…)

https://www.youtube.com/watch?v=598vNCr8x6U

Une fois ce travail fait, il est proposé à toute la classe de regarder la première prise de vue et une autre vidéo, réalisée à la volée avec Explain Everything, permet à l’ensemble de la classe de réagir, mais aussi à l’élève qui a eu un entretien de renforcer les points corrigés (cette réactivation mémoire a eu lieu 10 minutes après l’entretien environ).

http://youtu.be/dt6G8xDJ_AM
La vidéo est ensuite archivée sur l’ENT, ce qui permet de garder trace de cette construction commune.

Enfin, une vidéo de la même élève en train de refaire le même travail est prise en fin de séance.

http://youtu.be/8cVWMQ6vdrc

Vidéo et confiance

Parfois, l’élève n’arrive pas à débuter une activité, alors que les consignes sont comprises, par manque de confiance ou en pensant que cela parait si simple que cela ne peut pas correspondre à l’attendu.
Dans l’exemple, ci-dessous, deux élèves ont élaboré un arbre phylogénétique à l’aide du logiciel phylogène. Elles ont imprimé leur arbre et sont bloquées ne sachant pas comment enrichir leur production alors qu’il suffit de légender et à mettre le titre adéquat.
L’enseignante vient les voir et leur demande de filmer l’entretien avec un de leurs smartphones. Lorsque la procédure est retrouvée, l’enseignante les laisse avec leur enregistrement . Les élèves ont mené leur tache à bien et revisionné l’enregistrement, à la fin, afin de s’assurer qu’elles n’avaient rien oublié.

http://youtu.be/Poefft8x9BA

On peut imaginer exactement la même procédure sur la réalisation d’un geste technique avec un visionnage autant de fois que nécessaire.

 

Articles les plus lus

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
"courbes"

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Animation présentant les principales étapes de la technique d’autoradiographie.

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.