Logo du site

Sciences de la vie et de la Terre

Photofiltre, logiciel gratuit de traitement d’images

20 / 03 / 2006 | Frédéric Lalevée

Photofiltre est un logiciel gratuit de retouche d’images pour un usage non commercial. Il permet de réaliser les principaux types de retouche d’image :

Éditer des images (collage, transformations)

Sélectionner dans une image (formes fixes, lasso et polygone)

Modifier le contenu d’une image (réglages, texte, filtres)

*Éditer des images

Photofiltre permet d’acquérir des images depuis un scanner, un appareil photo. Les impressions d’écran peuvent être collées en tant qu’images sans réglage particulier.

Photofiltre permet de réaliser de nombreuses transformations d’images : symétries, rotations, inclinaison, changements de taille, duplication, transparence, recadrages intérieur et extérieur,...).

*Sélectionnner dans une image

Photofiltre permet de faire des sélections dans l’image, avec des formes prédéfinies (rectangles à coins droits ou arrondis, ellipse, triangle, losange). Des sélections irrégulières peuvent être réalisées avec un lasso (sélection à main levée) ou avec l’outil de sélection polygonal. Ces sélections peuvent être dupliquées sur l’image ou collées sur une nouvelle image, transformées,... Le contour de sélection (sans le contenu) peut-être exporté vers une autre image.

Photofiltre permet de faire des sélections avec un cadre de sélection prédéfini (longueur, largeur et coordonnées du coin supérieur gauche). On peut ainsi effectuer la sélection d’une même zone sur une série de plusieurs images. Plusieurs formes prédéfinies existent. Il est possible d’en éditer d’autres.

*Modifier le contenu d’une image

Photofiltre permet de nombreux réglages (luminosité, teinte, balance des couleurs, correction gamma, contraste, remplacement d’une couleur,...)

Photofiltre permet d’appliquer de nombreux filtres aux images. Une centaine de filtres sont disponibles, comme par exemple dans la rubrique Effets d’optique, Brume, Flou artistique, Flou gaussien, Flou de mouvement, Flou radial, Fragmentation.

Photofiltre permet d’écrire et de dessiner sur les images. L’éditeur de texte et assez complet et le texte peut subir les mêmes transformations que les sélections (rotations, position, changement de taille). Le texte reste éditable tant qu’il n’a pas été validé. Les outils de dessin permettent de dessiner sur les images ou de réaliser un dessin à partir d’un fond vierge. Ces outils sont assez limités. Il n’y a pas de mode polygone par exemple. Cependant, on arrive à dessiner ce que l’on veut. L’outil pipette permet de prélever la couleur de son choix. Une grille avec un magnétisme peut être affichée.

*Outils intéressants en Sciences de la Vie et de la Terre

L’écriture et le dessin sur les images. Le recadrage extérieur ou l’agrandissement de la zone de travail permettent d’agrandir l’espace autour de l’image pour placer des légendes, comme ci-dessous :

En revanche, le dessin scientifique (avec échelle et mesure) est impossible. Il n’y a pas d’outils de mesure et le dessin n’est plus éditable une fois validé. Les outils de dessin de Photofiltre sont très sommaires et conviennent mieux à des dessins d’enfants qu’à du dessin scientifique

Les sélections personnalisées et l’exportation en GIF transparent. La sélection personnalisée est le gros atout de Photofiltre. L’exportation des portions sélectionnées au sein d’un GIF transparent permet de réaliser des superpositions interactives. Ci-dessous, on peut déplacer l’Arabie pour vérifier son emboitement avec le continent africain. L’Arabie ne peut ici qu’être translatée. Si on insère les deux images dans un traitement de texte, on pourra aussi faire tourner l’Arabie et ainsi mieux l’emboiter dans l’Afrique.

Certains filtres. Par exemple le filtre Esthétique, Mosaîque, permet de pixelliser l’image en réglant la taille du pixel. On peut donc à partir d’une image satellite possédant une échelle, déterminer la taille du pixel qui permet de voir tel ou tel détail. Voici une image traitée plusieurs fois par ce filtre.

Image initiale image initiale

Taille des pixels multipliée par 2 taille des pixels multipliée par 2

Taille des pixels multipliée par 4 taille des pixels multipliée par 4

*Comparaison de Photofiltre et d’Irfanview

Irfanview est un autre logiciel gratuit de retouche d’images, dont nous avons déja fait l’analyse sur ce site. Que vaut Photofiltre par rapport à Irfanview ?

Photofiltre est incontestablement plus complet qu’Irfanview.

Photofiltre peut faire la quasi-totalité de ce que fait Irfanview et présente plus de fonctionnalités. On peut ouvrir plusieurs images à la fois. L’édition de texte est plus confortable, le dessin sur image est possible, mais les avantages majeurs sont les outils de sélection personnalisés (dans Irfanview, la sélection est rectangulaire) et les flitres (une centaine de filtre pour Photofiltre contre une dizaine pour Irfanview).

Irfanview présente néanmoins quelques particularités qui le rendent indispensable.

Irfanview est une visionneuse qui permet d’afficher des images en mode diaporama, de lire des vidéos et des animations Flash.

Irfanview s’ouvre par défaut en ajustant la fenêtre du logiciel à la taille de l’image, ce qui est très pratique lorsqu’on inclut des images à des documents (traitement de texte, pages web,...). On peut travailler dans Irfanview tout en conservant en arrière plan le document que l’on contruit et ainsi ajuster la taille de l’image à l’emplacement qu’on lui destine.

Irfanview permet le collage de tout objet sélectionné dans un traitement de texte. Lorqu’un dessin a été fait dans un traitement de texte, il suffit de le sélectionner, de le copier et de le coller dans Irfanview, pour en faire une fichier image réutilisable par la suite.

Irfanview permet de réaliser des diaporama paramétrables (défilement alétoire ou prédéterminé, défilement en boucle, durée de chaque diapo, affichage plein écran, ...). On peut enregistrer le fichier en éxécutable (autonome) et le graver sur un CD.

*Ce qu’il manque à Photofiltre

Si on compare Photofiltre à un gros logiciel de retouche d’images comme Photoshop, il lui manque beaucoup de choses. Mais Photofiltre est gratuit. Voici les quelques fonctionnalités qui pourraient nous être utiles en Sciences de la Vie et de la Terre.

Des fonctionnalitrés de sélection plus avancées. Le détourage d’un objet est possible avec Photofiltre mais le repérage des contours est manuel, ce qui est assez fastidieux losrqu’on en fait beaucoup. Il n’y a pas d’option "fixer au bord". La sélection par la similarité de couleur n’existe pas non plus.

Des outils de dessin et de mesure. Il manque des outils de dessin comme l’outil polygone, la plume, une gomme. Il manque des outils de mesure, de longueur, d’angle, de surface,... Il manque également le système de calques ou même simplement de niveau : dès que l’on a validé un texte ou le collage d’une sélection, ils ne sont plus modifiables, sauf à remonter à l’envers les étapes de l’historique, mais là, on détruit tout son travail.

Des outils de déformation d’images plus nombreux et paramétrables. Des outils de déformation d’images plus avancés sont souhaités. Un outil enveloppe, un outil transformation avec grille, ...

*Télécharger et installer Photofiltre

On peut télécharger Photofiltre depuis le site de son auteur http://www.photofiltre.com/ ou à partir d’autres sites auxquels on accède en tapant "télécharger Photofiltre" dans un moteur de recherche.

Photofiltre se télécharge sous la forme d’un seul fichier (pf-setup.exe) de 1,5 MO pour la version 6.2.3.

L’installation est très rapide. Si une version antérieure de Photofiltre existe, elle est rempacée, raccourci-bureau compris, par la nouvelle.

Post Scriptum :

Logiciel complémentaire à Irfanview, pour les sélections personnalisées et les filtres. Merci à son concepteur.

 

Articles les plus lus

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
"courbes"

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Animation présentant les principales étapes de la technique d’autoradiographie.

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.