Sciences de la vie et de la Terre

Enseigner les SVT par et pour le numérique : comment ? (Animations Collèges)

27 / 09 / 2014 | Patrice Nadam | Frédéric Véron | Guillaume Azéma

Enseigner les SVT par et pour le numérique ! ? Et si on essayait ?

Les 19 mars, 26 mars et 02 avril 2014 se sont déroulées trois journées d’animations dans les collèges. Trente animateurs de district ont joué les « maîtres de jeu » autour de quatre ateliers centrés sur le numérique et conçus par l’équipe du GREID de SVT.

PNG - 374.5 ko

Auparavant, le 06 mars au collège Daniel Féry de Limeil-Brévannes, en présence des quatre IA-IPR de l’académie, les animateurs ont pu tout d’abord découvrir le contexte et les objectifs de ces animations, puis ils ont pu tester les ateliers. Une journée très conviviale, riche en échanges qui ont permis de peaufiner les activités proposées.

 Apprendre en jouant

Afin de dynamiser le groupe, les ateliers, d’une trentaine de minutes chacun, sont articulés autour d’un jeu. Un vrai jeu avec des règles, des équipes, des pions, un dé, des enjeux, des récompenses...

Un jeu pour passer un bon moment, mais aussi un jeu pour aborder l’évaluation. Peut-être aussi pour découvrir qu’on peut apprendre en jouant.
Le défi que représente le jeu place les équipes de stagiaires en situation de recherche. A chaque atelier, une tache complexe pour découvrir de nouveaux outils, de nouveaux services mais aussi de nouvelles pratiques.
La liberté permise par le jeu laisse place à la créativité, à la réflexion, au partage...

Le déroulé du jeu
Le déroulé du jeu
Indications du plateau de jeu
Indications du plateau de jeu

 Atelier 1 : Différencier sa pédagogie

Les élèves n’avancent pas au même rythme. L’objectif de cet atelier est de réaliser des supports, de nature numérique, permettant de différencier son enseignement. Le but est de compléter un fichier, correspondant à une tache complexe classique, afin de proposer un document enrichi par des hyperliens. Autant de coups de pouce permettant à chacun, s’il le désire ou en sent le besoin, d’accéder à une aide ou un complément d’information.

Atelier 1 - Fiche stagiaire
Atelier 1 - Fiche stagiaire
Atelier 1 - document à enrichir
Atelier 1 - document à enrichir

Structurée de la même façon que le document à réaliser, la fiche de l’atelier permet d’accéder à des coups de pouce afin de réaliser trois types d’hyperlien.
Dans une second étape, on apprend à exporter le fichier au format PDF, format non modifiable et multiplateforme.
Une troisième phase permet aux plus rapides d’aller plus loin en découvrant comment réaliser des aides et tutoriels dynamiques avec Workspace, Wink, PowerPoint (diaporama sonorisé) et les cartes heuristiques.

 Atelier 2 : Développer l’intelligence de l’œil.

S’il faut voir pour comprendre, on ne voit souvent bien que ce que l’on a bien compris. Ce n’est pas toujours facile... surtout en microscopie. Le numérique permet de partager les observations et facilite les interprétations qui en sont faites. Dans cet atelier, il est demandé de montrer que la cellule est un volume.

Les moyens techniques mis à disposition des joueurs dépendent des points obtenus à la fin de l’atelier précédent. Les premiers disposent d’une caméra oculaire, les autres auront soit un appareil photo numérique, soit rien du tout et devront se débrouiller par eux-mêmes (Tout ce qui est dans leurs poches ou leurs sacs est autorisé !).
Si le matériel offre un confort indéniable, il n’est pas dit que le résultat obtenu soit le plus pertinent. Avec un simple smartphone et un peu d’ingéniosité on peut atteindre les objectifs.

Atelier 2 - Fiche stagiaire
Atelier 2 - Fiche stagiaire

L’étape 1 correspond à la capture. Plusieurs modes de présentation sont possibles (voir l’article «  La cellule en profondeur »). L’étape 2 est le temps de l’évaluation. Cette dernière est sous forme d’une évaluation croisée. Chaque équipe évalue le travail d’une autre en tenant compte des critères imposés. Trois critères simples : la réalisation technique, l’exactitude scientifique et le sens donné à la production, c’est-à-dire la production permet-elle de montrer que la cellule est un volume ? Ici les points correspondent au nombre de cases en jeu, mais dans ce type d’évaluation, on peut tout à fait mettre une note sur 20 ou à l’inverse utiliser une notation de type booléen (Acquis / Non acquis)...

Il est important de valoriser le travail de l’élève. Mettre en ligne sur le cahier de textes ou sur l’ENT est un moyen de le faire. Cela permet également de partager les activités réalisées en classe avec l’extérieur, notamment les parents. Cela suppose le respect de certaines règles liées à la publication des travaux des élèves et impose certaines contraintes techniques attachées aux formats et aux poids des fichiers mis en ligne.

Atelier 2 - Avec matériel...
Atelier 2 - Avec matériel...
Atelier 2 - ...ou « sans » matériel.
Atelier 2 - ...ou « sans » matériel.

 Atelier 3 : Libérer la créativité raisonnée.

Il existe différentes manières de produire du contenu pour rendre compte d’une investigation. L’essentiel est de s’approprier l’information pour lui donner du sens. Il en va de même avec un logiciel ou un animation. Il est nécessaire de dépasser la simple « lecture passive » pour demander une création originale à partir d’éléments du logiciel, complétés d’éléments puisés dans d’autres ressources à disposition. Dans cet atelier, il est demandé, à partir du logiciel Tectoglob, d’exposer de manière argumentée quel est l’avenir géologique de la mer méditerranée. On attend la mise en évidence d’une zone de subduction, mais on pourrait imaginer la réalisation d’un montage qui permettrait de voir l’évolution géologique de la région. Quatre modalités de communication sont possibles. De la « simple » page de traitement de texte à la vidéo didactisée, en passant par le diaporama ou la bande dessinée.

Atelier 3 - Fiche stagiaire
Atelier 3 - Fiche stagiaire

La deuxième étape est, une nouvelle fois, une évaluation croisée utilisant des critères comparables à ceux de l’atelier précédent.
Le logiciel Workspace, proposé ici pour réaliser la vidéo didactisée, peut également servir à corriger une production numérique. C’est le sujet de la phase « Pour aller plus loin » de cet atelier.

Atelier 3 - De la donnée « brute »...
Atelier 3 - De la donnée « brute »...
Atelier 3 - .... à la production argumentée.
Atelier 3 - .... à la production argumentée.

 Atelier 4 : Utiliser l’intelligence collective.

Au cours d’une séance, il n’est pas toujours aisé de travailler sur le bilan en s’assurant que
l’ensemble des élèves participe. Les services en ligne permettant une écriture collaborative synchrone facilitent ce type d’activité. Dans cet atelier on demande aux stagiaires de travailler de façon collaborative sur la construction d’un bilan des activités proposées en répondant à la question « Enseigner les SVT par et pour le numérique : Pourquoi ? Comment ? Quelles limites ? ». Un bon moyen de découvrir l’outil Framapad

Atelier 4 - Fiche stagiaire
Atelier 4 - Fiche stagiaire

Par la suite, les équipes sont appelées à retracer l’historique dynamique du document et d’en analyser son utilisation possible.

 Remerciements.

Café et bonbons....pour le jeu mais aussi pour la convivialité !
Ces trois demi-journées ont permis d’accueillir, sur l’académie, de très nombreux collègues de collège. Des moments conviviaux qui ont permis pour certains de découvrir de nouveaux outils et de nouvelles pratiques, mais aussi de réfléchir et d’échanger.
Ces animations n’auraient pas pu être sans l’implication importante des animateurs de districts. Qu’ils en soient remerciés ! Leur mise en place a également mis en évidence les difficultés (principalement techniques) que les collègues peuvent rencontrer pour organiser ce type de séance. L’intervention d’un responsable informatique compétent dans l’établissement a grandement faciliter leur préparation. Merci à eux également !
Nous tenons aussi à remercier, pour l’accueil qui nous a été réservé le 6 mars, l’équipe de direction ainsi que le cuisinier du collège Daniel Féry de Limeil-Brevannes.
Enfin, nous avons sollicité les fournisseurs de matériel pédagogique pour le prêt de caméras oculaires afin d’assurer l’atelier 2 dans les 30 districts. L’offre a largement dépassé la demande. Nous avons obtenu 79 caméras ! Nous remercions donc Axoptic, Biolab, Eurosmart, Jeulin, Metrodis, Pierron et Sordalab.
Le matériel prêté correspondait aux caméras testées par l’équipe du GREID pour son comparatif réalisé l’année précédente.

 

Articles les plus lus

réflexion et proposition pour une séance de TP de 2nde sur le plan d’organisation des Vertébrés

Permettre aux élève d’analyser et interpréter des (représentations) graphiques présentant des
« courbes »

La réforme du collège : de nouvelles opportunités

Etude, en seconde, de l’unité fonctionnelle et structurale des êtres vivants. Proposition concernant cette séance impliquant la mise en oeuvre de connaissances, de capacités et d’attitudes.